Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fermeture des écoles : le maire de Toulouse "craignait une mesure beaucoup plus radicale"

-
Par , France Bleu Occitanie

Jean-Luc Moudenc a réagi aux annonces ce mercredi du Président de la République face à la 3e vague de coronavirus. S'agissant des écoles qui vont fermer pendant trois semaines, le maire de Toulouse qui "craignait une mesure beaucoup plus longue" juge "assez cohérent" le choix d'Emmanuel Macron.

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse
Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse © Radio France - JMM

Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, répond aux questions de France Bleu Occitanie ce mercredi 31 mars dans la foulée de l'allocution du Président de la République qui a annoncé des nouvelles mesures face au Covid-19.

Les restrictions en vigueur dans les 19 départements sont étendues à tout le territoire pour quarte semaines. Quelle est votre réaction ?

Ce n'est pas de gaieté de cœur et avec joie que j'ai entendu ces annonces. Cela fait plus d'un an que l'on vit avec des restrictions variables qui à la fin déboussolent les gens. Tout ça est très mauvais pour la vie, pour le moral, pour l'économie et pour l'emploi donc ce sont des annonces qui ne sont pas réjouissantes du tout.

Mais nul ne peut nier que la situation sanitaire s'est aggravée et que donc il faut bien prendre des mesures et ma posture n'a jamais été de contester des mesures sanitaires. Vous savez, aujourd'hui bien malin est celui qui peut donner des leçons, bien malin est celui qui qui peut prédire, bien malin est celui qui peut porter des jugements péremptoire et définitifs. il y a encore quatre mois qui parlait des variants ?

Personne. Et sans les variants, je suis sûr qu'on aurait été sur une pente beaucoup plus favorable de sortie de crise donc je me hasarderais bien à mesurer moi-même l'impact des contraintes et des mesures des précautions que le président de la république a annoncé ce soir.

Les crèches, écoles, collèges et lycées seront fermés pendant trois semaines. Au regard de la situation sanitaire dans les établissements scolaires, cette décision vous paraît-elle logique ?

Pour vous dire franchement les choses, je craignais une mesure beaucoup plus radicale, je craignais une mesure beaucoup plus longue qui à mon avis aurait été très perturbante et très négatives pour les enfants déjà très bousculés depuis un an avec des incidences négatives sur leur scolarité.

Là, on voit bien quelle est la philosophie. Il s'agit d'avancer les vacances et de les unifier entre les différentes zones. Tout ça me paraît assez cohérent et peu critiquable. Là où je suis beaucoup plus dubitatif c'est sur ce qui va se passer la semaine prochaine avec l'organisation de l'école à distance. Je ne vois pas trop comment ça peut se faire de façon efficace.

J'ai l'impression que la semaine prochaine ça ne sera pas tellement un enseignement à distance idéal et parfait mais plutôt une sorte de demi-mesure mais enfin mieux vaut cela qu'une période longue de confinement scolaire comme aux mois d'avril et mai l'année dernière.

Concernant la vaccination, Emmanuel Macron promet que la vaccination va s’accélérer au profit notamment d'un  développement de la production des doses en Europe. Est-ce que ce discours vous rassure ?  

Incontestablement, cela va dans le bon sens. Depuis plusieurs mois je martèle, y compris lorsqu'il y avait une majorité de Français qui étaient sceptiques à la fin de l'année dernière, que c'est par la vaccination que l'on en sortira. C'est pourquoi je demande que les doses arrivent plus vite et en plus grande quantité et que le système d'inscription puisse être amélioré.

Le président de la république va dans ce sens donc c'est quelque chose de positif. Il a aussi donné des précisions sur les tranches d'âges et sur le calendrier ce qui laisse entrevoir une montée en puissance de la vaccination. Moi, je souhaite que ces paroles soient suivies d'effets.

En plus on sort d'une belle expérience à Toulouse avec l'ouverture d'un vaccinodrome le weekend dernier qui est devenu le vaccinodrome où il y a eu le plus de vaccinations en France avec 4.250 injections ce weekend là. Quand on voit ça, j'ai effectivement tendance à penser que l'accélération de la vaccination est enfin là.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess