Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fièvre à l’hôpital Bel-Air de Thionville : le virus Ebola est exclu

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La crainte qu’un patient de l’hôpital Bel Air de Thionville ait été porteur du virus Ebola est totalement écartée. L’homme, un Mosellan âgé de 55 ans, a été admis hier avec une forte fièvre. Il est maintenant soigné à Nancy.

Les urgences de l'hôpital Bel Air de Thionville.
Les urgences de l'hôpital Bel Air de Thionville. © Radio France - François Pelleray

Des examens complémentaires sont toujours en cours, mais la crainte d’une contamination au virus Ebola est totalement écartée. Un homme âgé de 55 ans est arrivé hier midi en ambulance à l’hôpital Bel Air de Thionville avec une suspicion de fièvre virale hémorragique. Il s’était mis à saigner et la température était montée d’un coup. 

Fièvre retombée

Depuis hier soir, il est soigné au CHRU de Nancy et la fièvre est retombée ce matin. Le fait de pouvoir écarter une contamination au virus Ebola est un premier soulagement, sachant que 54 % des gens qui contractent ce virus en meurent. 

Ce Mosellan est parti en voyage d'affaire en République démocratique du Congo début décembre et il en était revenu dimanche matin. Cette zone d’Afrique a connu un foyer de virus Ebola en 2018.

Sa femme "furieuse"

La femme du patient âgée d'une quarantaine d'année, elle aussi hospitalisée ce mardi et placé à l'isolement, est "furieuse". Selon elle, "il n'a jamais été question d'Ebola". Son mari est revenu du Congo dimanche matin en avion et "les tests stricts pratiqués à Kinshasa au moment de monter dans l'avion pour détecter Ebola étaient négatifs". A la sortie de l'aéroport, son époux a été pris de fièvre et a été amené à l’hôpital Bel-Air qui a détecté "une angine". Mardi matin, après un appel au SAMU, l'homme a été à nouveau orienté vers l'hôpital Bel-Air : "dès qu'on a dit qu'il venait du Congo tout le monde a pris peur et a parlé d'Ebola, on avait pourtant expliqué qu'il avait été piqué par une araignée là-bas". La direction du CHR de Metz-Thionville a en effet appliqué le principe de précaution. Le travail aux urgences a repris ce mercredi matin à Thionville. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess