Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Limoges : le nouveau CHU bientôt prêt à accueillir ses premiers patients

mercredi 3 octobre 2018 à 17:25 Par Alain Ginestet, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin

Les travaux de construction du nouvel hôpital de Limoges touchent à leur fin. Le chantier de l'hôpital Dupuytren 2, entamé mi 2016 juste à côté de l'actuel CHU, est en cours d'achèvement. Livraison prévue fin décembre. Ouverture annoncée dans le courant du premier semestre 2019. Visite guidée.

Les bâtiments sont sortis de terre, l'heure est aux "finitions"
Les bâtiments sont sortis de terre, l'heure est aux "finitions" © Radio France - Alain Ginestet

Limoges, France

C'est la dernière ligne droite pour les travaux de construction du nouvel hôpital de Limoges. La phase "gros oeuvre" est terminée depuis plusieurs mois. On en est à présent à la phase "équipement": "On pose les luminaires, les prises, les bouches de ventilations... On teste le matériel aéraulique, le réseau de plomberie, on rince les réseaux aussi, pour une qualité sanitaire parfaite" explique le Directeur Adjoint du CHU Abdelaali Gaïdi, en charge des Constructions et du Patrimoine.

Les "finitions" en cours à l'hôpital Dupuytren 2 - Radio France
Les "finitions" en cours à l'hôpital Dupuytren 2 © Radio France - Alain Ginestet

C'est donc une dernière phase (de travaux) très intense, avec un pic d'effectifs à plus de 250 ouvriers sur le site, afin de respecter le calendrier qui à priori sera tenu.

Un complément de Dupuytren 1

L'hôpital Dupuytren 2 ne va pas remplacer le précédent. Il va le compléter et le ré-agencer. Certaines activités qui étaient dans le bâtiment historique, comme la cardiologie par exemple, vont être installées dans les nouveaux espaces, ce qui va ensuite permettre de rénover le bâtiment Dupuytren 1, qui a 44 ans. Les deux bâtiments seront connectés par une impressionnante passerelle.

La passerelle reliant Dupuytren 1 et Dupuytren 2 - Radio France
La passerelle reliant Dupuytren 1 et Dupuytren 2 © Radio France - Alain Ginestet

Le nouvel établissement, qui fait 26.000 mètres carrés, comptera 340 lits et places, dont 80% de chambres individuelles. 

La plupart des chambres du nouvel hôpital seront des chambres individuelles - Radio France
La plupart des chambres du nouvel hôpital seront des chambres individuelles © Radio France - Alain Ginestet

Mais il n'augmentera la capacité totale d'accueil du CHU. Il va simplement proposer une nouvelle organisation, une nouvelle cohésion pour le patient et pour les personnels qui y travaillent. "On conçoit un hôpital en gérant des flux (...). Il y a le flux des patients debout, le flux de patients couchés, le flux logistique, le flux des visiteurs, et donc on gère cela par plateaux, ce qui nécessite des _regroupements par spécialité_, les consultations, les hôpitaux de jour, les services d'hospitalisation et les plateaux techniques", détaille Abdelaali Gaïdi.

Un véritable "hôpital connecté"

L'arrivée de Dupuytren 2 annonce aussi le passage dans une nouvelle ère numérique: fin des dossiers médicaux papier -il y en avait encore-, bornes d'admissions automatiques à l'entrée du CHU -sachant que l'on pourra aussi prendre ses rendez-vous pour des consultations via internet, transmissions automatiques des données médicales, même pour des actes médicaux très banals. "Lorsqu'on rentre dans une chambre pour prendre la tension du patient, les données vont s'intégrer directement de l'appareil au dossier-patient via le bracelet du malade" explique Alexandre André, le patron des services d'informations du CHU de Limoges. "Le médecin traitant pourra aussi être informé en temps réel sur le parcours du patient à l'hôpital" poursuit Alexandre André, précisant que tous ces outils ne suppriment pas "l'humain", mais soulage justement les moyens humains afin que les personnels se consacrent davantage à l'aspect médical.

Derniers travaux aussi dans les couloirs du nouvel établissement - Radio France
Derniers travaux aussi dans les couloirs du nouvel établissement © Radio France - Alain Ginestet

Dernière nouveauté en préparation, prévue pour l'ouverture annoncée dans le courant du premier semestre 2019, une application permettra de se guider dans l'hôpital depuis son smartphone, dans l'enceinte de ce nouveau bâtiment épuré et ramassé, dont le coût total s'élève à 72 millions d'euros, équipements compris.