Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Fin de cinq mois de grève à l'hôpital de Saint-Gaudens

-
Par , France Bleu Occitanie

La direction du centre hospitalier Comminges Pyrénées annonce ce mercredi 4 décembre qu'un protocole de sortie de crise a été validé. Le mouvement a débuté aux urgences le 14 juillet dernier.

Les personnels paramédicaux de l'hôpital de Saint-Gaudens étaient en grève depuis le 14 juillet 2019. (photo d'illustration, dans un hôpital de Nice)
Les personnels paramédicaux de l'hôpital de Saint-Gaudens étaient en grève depuis le 14 juillet 2019. (photo d'illustration, dans un hôpital de Nice) © Maxppp - Franck FERNANDES

Saint-Gaudens, France

Après quatre mois et demi de grève, retour à la normale au centre hospitalier Comminges Pyrénées de Saint-Gaudens (Haute-Garonne). La direction du site annonce dans un communiqué, ce mercredi 4 décembre, qu'un protocole de sortie de crise a été trouvé avec les organisations syndicales, pour le conflit qui dure aux urgence depuis le 14 juillet. La CGT, notamment, l'a signé ce mercredi matin. L'accord prévoit notamment la mise en place d'un poste d'infirmier supplémentaire en journée, du lundi au dimanche. Un poste de brancardier, principalement affecté aux urgences, sera aussi créé dans les prochaines semaines, lors de l'ouverture du site unique. Le centre hospitalier commingeois fait actuellement l'objet de travaux pour création d'un site unique, rassemblant plusieurs services.

Cet accord met fin à une grève lancée le 14 juillet dernier chez les personnels paramédicaux (aides-soignantes et infirmiers). Elle avait atteint son pic la semaine dernière avec la fermeture des urgences, faute de personnel. Quatre infirmiers ne s'étaient pas présentés à leur poste un matin, suite à un arrêt maladie.

Le document signé par la direction et les syndicats précise qu'"un conseil de surveillance extraordinaire est fixé le 24 février 2020 afin d’évaluer la mise en oeuvre du présent protocole".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu