Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Finalement, les cyclistes et joggeurs ne seront pas obligés de porter le masque dans la métropole d'Orléans

-
Par , , France Bleu Orléans

Le préfet du Loiret Pierre Pouëssel indique ce mardi midi qu'il va signer un arrêté dans la journée pour autoriser les cyclistes et les coureurs à pied à ne pas porter le masque dans le territoire d'Orléans Métropole. Cette disposition faisait polémique et avait même provoqué un recours en justice.

Piste cyclable quai du Fort-Alleaume, à Orléans, le 01/09/2020
Piste cyclable quai du Fort-Alleaume, à Orléans, le 01/09/2020 © Radio France - Antoine Denéchère

Finalement, le préfet du Loiret autorise cyclistes et coureurs à pied à ne pas porter le masque sur le territoire d'Orléans Métropole. Pierre Pouëssel l'a annoncé ce mardi midi en marge du déplacement du secrétaire d'Etat Laurent Pietrasweski, à Olivet.

Effet immédiat

Le préfet a modifié son arrêté dans l'après-midi, et l'effet est immédiat, dès ce mardi 1er septembre. Depuis l'entrée en vigueur de l'arrêté préfectoral rendant obligatoire le port du masque dans les vingt-deux communes de la métropole en toutes circonstances, des voix s'étaient élevées pour demander une dérogation pour les usagers du vélo et les coureurs à pied, comme celles de l'élu socialiste orléanais Baptiste Chapuis ou du maire (ex-LR) d'Olivet Matthieu Schlesinger.

Pierre Pouessel le préfet du Loiret
Pierre Pouessel le préfet du Loiret © Radio France - Anne Oger

Une requête avait même été déposée samedi devant le tribunal administratif par deux orléanais qui demandaient la suspension de cet arrêté. L'audience était prévue ce mercredi à Orléans. Finalement, le préfet, avec cette décision, imite ce qui se fait à Paris, Lille, Tours ou d'autres grandes villes, au sujet des cyclistes et joggeurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess