Santé – Sciences

Gestes de premiers secours, grande cause nationale : en Alsace, la demande de formations explose

Par Olivia Cohen, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu lundi 2 mai 2016 à 20:57

Une formation aux premiers secours ne prend qu'une heure et demie
Une formation aux premiers secours ne prend qu'une heure et demie © Radio France - Olivia Cohen

Alors que "les gestes qui sauvent" ont été déclarés par le gouvernement "grande cause nationale" pour l'année 2016 ce lundi, les demandes de formation aux premiers secours, dispensées notamment par les pompiers et la Croix-Rouge française, ont véritablement décollé en Alsace depuis les attentats.

Prévenir les secours, pratiquer un massage cardiaque, apprendre à se servir d'un défibrillateur : ce sont les gestes qui sauvent, ils ont été déclarés "grande cause nationale" par Matignon pour l'année 2016.

Une formation aux premiers secours ne prend qu'une heure et demie - Radio France
Une formation aux premiers secours ne prend qu'une heure et demie © Radio France - Olivia Cohen

Depuis les attentats, les demandes de formation aux premiers secours se multiplient partout en France et notamment en Alsace. Pour faire face, les associations responsables des formations se sont regroupées en un collectif baptisé "Adoptons les comportements qui sauvent". Y figurent les sapeurs-pompiers ou encore la Croix-Rouge française.

Les gens ont réalisé qu'ils pouvaient sauver des vies.

En Alsace, la prise de conscience a été générale, selon Armand Perego, président de la Croix-Rouge Alsace-Lorraine : "Avec les médias qui ont montré les drames en direct, les gens ont eu un déclic, ils ont réalisé qu'ils pouvaient sauver des vies, pas uniquement lors de catastrophes, mais aussi à la maison."

Des formations qu'il faudrait rendre obligatoire

Ces formations aux premiers secours devraient être rendues obligatoires pour Armand Perego, notamment au moment du permis de conduire : "Une vie, ça se sauve dans les cinq minutes. En cas d'accident, chaque conducteur aurait alors la possibilité de réagir aussitôt. Et ce n'est pas compliqué : une formation aux premiers secours, c'est une heure et demie, avec des gestes simples, savoir masser, savoir alerter, c'est tout !"

La pose du garrot : un geste de nouveau enseigné

Nouveauté depuis les attentats : dans ces formations, la pose du garrot fait de nouveau partie des gestes enseignés, alors qu'il avait été supprimé. Armand Perego le confirme : "Quand vous avez une plaie qui saigne, le plus urgent, c'est de poser un garrot pour arrêter l'hémorragie : le sang qu'on perd en très peu de temps, c'est énorme ! On avait cessé l'enseignement du garrot, car on avait peur que ça engendre des dégâts bien pires. On s'est trompé : le blessé ne risque rien dans les trois ou quatre heures qui suivent. Seul avertissement : il faut que ce soit le médecin qui retire le garrot."

En Alsace, la prise de conscience a été générale - Radio France
En Alsace, la prise de conscience a été générale © Radio France - Olivia Cohen

A VOIR | CARTE : deux heures de formation près de chez vous pour apprendre les premiers secours