Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : sept nouveaux cas positifs au variant britannique à Marseille

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Après la découverte d'un premier cas à Marseille, sept personnes de son entourage se sont à leur tour révélées positives à la souche britannique du Covid-19, a annoncé ce dimanche 10 janvier la première adjointe de Marseille, Michèle Rubirola.

Détection de la contamination au Covid-19 des eaux usées à Marseille
Détection de la contamination au Covid-19 des eaux usées à Marseille © Maxppp - Valérie Vrel

À Marseille, il y a donc bien un foyer de contamination au variant anglais du coronavirus. Au total, huit personnes ont été infectées par cette souche du Covid-19. Pour rappel, c'est le 31 décembre dernier qu'un premier cas avait été détecté. Des tests réalisés dans l'entourage de ce dernier ont permis d’identifier 23 personnes contaminées. Et parmi, elles, sept se sont révélées positives à ce variant de la Covid-19, a annoncé Michèle Rubirola ce dimanche La première adjointe et le maire de Marseille, Benoît Payan, ont tenu un point presse sur la situation. "Il y a une réalité virale à Marseille qui est très inquiétante", a relevé Benoît Payan.

"Désormais chaque minute compte pour endiguer la propagation de la souche anglaise. Il nous faut réagir immédiatement, nous souhaitons que l'on sorte des schémas habituels de la crise et tout faire pour tracer, tester et isoler en urgence tous les porteurs potentiels de la souche britannique."

C'est notamment la découverte de ce "cluster" qui a conduit le préfet des Bouches-du-Rhône à avancer le couvre-feu à 18h dans le département.

Des prélèvements réalisés par les marins-pompiers

Lors de la conférence de presse, Benoît Payan a appelé le gouvernement à intensifier les contrôles aux aéroports, notamment, pour lutter contre ce variant qui serait plus contagieux que la souche "classique" du coronavirus. "En parallèle, nous nous tenons prêts à opérer une grande campagne de vaccination, dès que le gouvernement nous fournira les vaccins. D'ici là, nous appelons l'ensemble des Marseillaises et ders Marseillais à respecter les gestes barrières et les consignes sanitaires".

Une quarantaine de marins-pompiers est mobilisée pour pour procéder à des tests et isoler les personnes porteuses. Ils sont aussi chargés d'effectuer des prélèvements dans les eaux usées et des prélèvements de surface. 

Les militaires ont inspecté cinq premières adresses, où des traces de la Covid-19 dans l'environnement ont été identifiées dans un immeuble. Deux résidents ont été testés positifs mais on ne sait pas encore s'ils sont porteurs du variant. Toujours est-il qu'il leur a été demandé de s'isoler.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess