Santé – Sciences

François Hollande a inauguré le nouvel hôpital de Chambéry

Par Willy Moreau, France Bleu Pays de Savoie jeudi 22 décembre 2016 à 15:43 Mis à jour le jeudi 22 décembre 2016 à 15:45

François Hollande inaugure le nouvel hôpital de Chambéry.
François Hollande inaugure le nouvel hôpital de Chambéry. © AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

François Hollande a inauguré jeudi après-midi le nouvel hôpital de Chambéry (Savoie). L'établissement construit juste à côté de l'ancien a ouvert ses portes en octobre 2015. Le président de la République en a profité pour dresser le bilan de sa politique de santé depuis 2012.

Un président à l'hôpital. François Hollande inaugure le nouveau centre hospitalier de Chambéry ce jeudi après-midi. L'établissement flambant neuf a ouvert ses portes il y a un peu plus d'un an, en octobre 2015. Il fait partie du Plan de modernisation de l'hôpital lancé par la précédente majorité. Au total, les travaux ont duré quatre ans et ont coûté 230 millions d'euros. L'Etat dans le cadre du plan Hôpital 2012 contribue au financement à hauteur de 5,5 millions d'euros par an. À l'intérieur, de nouvelles chambres, plutôt spacieuses et surtout 80% d'entre elles sont individuelles et comportent une salle de bain.

"Le gain de confort est indéniable"

— Un délégué CGT

Derrière les vitres, les employés de l'hôpital attendent le Président. - Radio France
Derrière les vitres, les employés de l'hôpital attendent le Président. © Radio France - Bleuette Dupin

Sur le plan médical, le nouvel hôpital compte développer la chirurgie ambulatoire, moins coûteuse. Le nouveau service accueille 13 places supplémentaires. Enfin le centre hospitalier possède un robot chirurgical, plus précis pour le chirurgien et moins traumatisant pour le patient. C'est le seul du département pour un coût de deux millions d'euros. Un petit investissement au regard des 230 millions utilisés pour rénover l'hôpital.

L'amélioration est "indéniable" d'après les syndicats mais ils ne veulent pas d'une coquille vide. La fonctionnalité du nouveau bâtiment ne doit pas cacher le manque de moyen humains régulièrement dénoncés par les représentants du personnel et qui affectent, selon eux, la qualité des soins.

Discours présidentiel pour dresser le bilan sanitaire du quinquennat

François Hollande connait cette revendication. "Il n'y a pas un hôpital qui fonctionne sans personnel, ça n'existe pas, il faudrait d'ailleurs que certains se le mettent dans l'esprit, a dit François Hollande dans son discours de 24 minutes. A Chambéry tous les établissements dépendant de l'hôpital emploient 4 500 personnes et plusieurs centaines de médecins pour une population de près de 500 000 habitants. "Je sais qu'il y a des difficultés, a souligné François Hollande. Qu'il manque ici ou là du personnel, de '’accompagnement humain, et qu'il y a parfois des tensions. Depuis 5 ans il y a eu 31 000 personnes qui ont été recrutées dans les hôpitaux, des soignants. Cet effort a été accompagné par une revalorisation toujours insuffisantes pour les personnels compte tenu des tâches qu'ils exécutent, des lourdeurs, de l’intensité d'un certain nombre d'exercices de professions. Mais il était important que l'on puisse donner des effectifs supplémentaires".

François Hollande défend une prise en charge "pour les petits risques comme les affections durables"

Faisant écho aux déclarations du candidat LR à la présidentielle François Fillon et aux ajustements de son entourage la semaine dernière sur les remboursements des soins de santé, François Hollande a déclaré : "Le taux de remboursement pris par l'Assurance maladie a progressé de 2012 à 2015 : aujourd'hui près de 77% de la dépense uniquement pour l'Assurance maladie. Si on prend les complémentaires santé on arrive à 91-92%. C'est un élément très important pour, quelque soit son niveau de revenu, être sûr qu'on pourra disposer, au-delà de ce reste à charge, de cette possibilité d'être soigné pour tous les risques, le petit risque comme les affections durables". François Hollande veut que "personne ne soit empêché d'être soigné parce qu'il n'aurait pas les moyens de le faire".

Mais l'hôpital public en Savoie ça n'est pas que l'établissement de Chambéry. Le maire (LR) de Chambéry et député européen Michel Dantin a souhaité relayer les inquiétudes en Tarentaise et attirer l'attention du président de la République sur l'hôpital d'Albertville-Moûtiers: "Le doute sur l'avenir s’installe, a dit Michel Dantin. La question des urgences à Moûtiers reste un problème non résolu" .

François Hollande inaugure le nouvel hôpital de Chambéry  - Radio France
François Hollande inaugure le nouvel hôpital de Chambéry © Radio France - Bleuette Dupin