Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : les maires de Dijon et Besançon dénoncent la carence de l'Etat dans les livraisons de vaccins

Le maire de Dijon, François Rebsamen, dénonce samedi 16 janvier 2021 dans un communiqué conjoint avec Anne Vignot, la maire de Besançon, "la carence de l’Etat dans la livraison de vaccins" pour les deux villes.

François Rebsamen dénonce la carence de l'Etat dans la livraison des vaccins contre la COVID-19 à Dijon.
François Rebsamen dénonce la carence de l'Etat dans la livraison des vaccins contre la COVID-19 à Dijon. © Radio France - Hajera Mohammad

François Rebsamen critique le manque de vaccins contre la COVID-19. Le maire de Dijon (Côte-d'Or) dénonce samedi 16 janvier 2021, dans un communiqué conjoint avec la maire de Besançon (Doubs), Anne Vignot, "la carence de l’Etat central dans la livraison de vaccins pour les populations de nos deux grandes villes."

Les deux élus demandent plus de "transparence"

François Rebsamen et sa consoeur bisontine demandent plus de transparence sur le "dispositif d’approvisionnement en vaccins et en matériel. [...] Nous faisons face à un afflux de demandes, beaucoup d’impatience et de questions sans réponse. [...] Nous sommes très loin de la coopération efficace entre l’Etat central et l’échelon local pourtant prônée par le gouvernement."

Ils pointent du doigt les informations transmises depuis l'arrivée du vaccin, "parfois contradictoires, transmises au compte-goutte et au dernier moment aux CHU et aux représentants locaux de l’Etat et de l’ARS (Agence Régionale de Santé)". Pour eux, "seule une information transparente partagée et une association réelle des collectivités permettra de faire face."

"Quatre mois et demi pour vacciner les personnes de plus de 75 ans"

Selon François Rebsamen et Anne Vignot, au rythme actuel de livraison, il faudrait plus de quatre mois et demi pour vacciner les personnes de plus de 75 ans, alors que "nous sommes au cœur de la Région de France la plus touchée par la COVID", estiment les maires de Dijon et de Besançon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess