Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Un "vaccibus" dans le Gers pour vacciner les personnes âgées à domicile

-
Par , France Bleu Occitanie

Le Conseil départemental du Gers va mettre en circulation ce mercredi un "Vaccibus" afin de vacciner à domicile les personnes âgées isolées et lourdement handicapées.

Le "vaccibus" gersois prendra la route mercredi à 9h.
Le "vaccibus" gersois prendra la route mercredi à 9h. © Radio France - Hugo Charpentier

C'est une première dans la région Occitanie. Dans le Gers, un "vaccibus" va sillonner à partir de mercredi les routes de ce département. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un véhicule équipé pour vacciner des patients. Sa mission consiste à aller directement aux domiciles des personnes âgées isolées et fragiles. Le "vaccibus" gersois prendra la route ce mercredi, ses premiers rendez-vous le mèneront d'abord à Auch et ses environs, puis Fleurance, Lectoure et Flamarens.

Un centaine de patients prioritaires

Pour le moment, une centaine de patients ont été ciblés par les services du département. Il s'agit de personnes âgées lourdement handicapées.  Ce dispositif qui vise à renforcer la campagne vaccinale est "un outil nécessaire pour notre territoire" explique Manon Correia Marques, membre du cabinet de Philippe Martin, le président du Conseil départemental du Gers. "On est l'un des départements les plus ruraux de France, on est aussi le département où l'on vit le plus vieux avec une moyenne d'âge de 87 ans donc le "vaccibus" est plus qu'essentiel pour les citoyens gersois" explique-t-elle.

Le "vaccibus" est plus qu'essentiel pour les citoyens gersois.

Le fameux véhicule est en fait un camion des pompiers prêté par la caserne d'Auch. Un 'VSAV' (un véhicule de secours et d'assistance aux victimes) comme le dit dans son jargon Jean Michel Dubosc, le responsable du matériel au sein du SDIS 32. "C'est un véhicule de secours qui reste opérationnel avec brancards et sacs d'oxygénothérapie et sur lequel on a joint un frigo pour maintenir les vaccins à température" explique-t-il.

Le docteur Florence Briffod sera accompagnée d'une infirmière et d'un secouriste du SDIS 32.
Le docteur Florence Briffod sera accompagnée d'une infirmière et d'un secouriste du SDIS 32. © Radio France - Hugo charpentier

La température du frigo avoisine les 3°C, c'est suffisant pour conserver les vaccins Pfizer pendant six heures. Le docteur Florence Briffod pourra réaliser 12 injections par jour. "J'en réalise peu par rapport à un centre de vaccinations parce que à cause des déplacements cela prend du temps", et c'est donc pour cela qu'il a été décidé "de cibler les personnes qui sont grabataires. On s'en occupe d'eux c'est bien, cet outil permet d'être proche des gens."

Douze injections par jour

À terme, l'objectif est d'élargir ce dispositif à d’autres publics en l'ouvrant à toutes les personnes âgées isolées. Et visiblement, l'idée séduit les Gersois à l'image d'Hubert, 87 ans : "Je trouve cette idée pas mal du tout parce qu'il y a beaucoup de monde qui ne peut pas se déplacer. Moi cela ne me dérangerais pas que quelqu'un vienne me vacciner chez moi." Cela dépendra du nombre de doses disponibles et à ce jour, "il n'est pas encore possible de faire plus" indique le département du Gers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess