Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Glyphosate : les chiffres en Bretagne

mercredi 25 octobre 2017 à 17:10 Par Marion Aquilina, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Alors que l'Union européenne reporte le vote sur le renouvellement du glyphosate. France Bleu a décidé de se pencher sur son utilisation en Bretagne. D'après les chiffres de l'association Robin des Bois, la région compte deux départements gros consommateurs de désherbant.

Le glyphosate est un désherbant utilisé notamment dans l'agriculture
Le glyphosate est un désherbant utilisé notamment dans l'agriculture © AFP -

Bretagne, France

La Commission européenne devait décider ce mercredi 25 octobre 2017 de valider ou pas l'utilisation du glyphosate pour les 10 prochaines années. Ce désherbant très puissant avait été classé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme "cancérogène probable". La Bretagne compte de gros utilisateurs. C'est ce que révèle l'association Robin des Bois

Finistère et Côtes d'Armor : plus de 400 tonnes de glyphosate utilisées chaque année

Deux départements bretons sont dans le top 10 des plus gros utilisateurs de glyphosate. C'est ce que révèle l'association écologiste Robin des bois dans son livre L'Atlas de la France toxique. Le Finistère est à la septième place avec 206 tonnes en moyenne chaque année et les Côtes d'Armor sont juste derrière avec une utilisation annuelle de 198 tonnes.

Pourquoi ? Robin des Bois pointe du doigt "40 000 hectares de maïs, les vastes cultures de pommes de terre, de choux-fleurs, de tomates et d'artichauts." Jacky Bonnemains de l'association explique que "pour ces cultures maraîchères, le glyphosate est utilisé par les agriculteurs pour éliminer les mauvaises herbes qui freinent la croissance des légumes et qui baissent le taux de rentabilité."

Les départements d'Ille-et-Vilaine et du Morbihan eux s'en sortent mieux puisque leur consommation moyenne annuelle d'herbicide est comprise entre 90 et 100 tonnes.