Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Greffe de moelle osseuse : "Les médecins m'avaient prévenu, il y a trop peu de donneurs en France"

mercredi 14 mars 2018 à 19:10 Par Clotilde Brunet, France Bleu Pays de Savoie

En 2009, Thierry tombe malade, il est atteint d'une leucémie aiguë. Pour guérir de cette maladie du sang, le Savoyard doit trouver un donneur de moelle osseuse compatible. Un Allemand lui a sauvé la vie.

La greffe de moelle osseuse a évité à Thierry les rechutes.
La greffe de moelle osseuse a évité à Thierry les rechutes. © Radio France - Clotilde Brunet

Saint-Julien-Mont-Denis, France

Le Mauriennais a été greffé, il y a bientôt 10 ans. Depuis la vie a repris son cours. Thierry sait qu'il doit sa guérison à un homme allemand, anonyme. En 2009, Thierry est diagnostiqué, il souffre d'une leucémie aiguë. Les traitements suffisent pour le soigner mais sans greffe de moelle osseuse, les rechutes sont très fréquentes

248 000 Français sont inscrits sur les fichiers de donneurs de moelle osseuse, selon les chiffres de 2015. La compatibilité pour cette greffe est très faible : il y a environ une chance sur un million. Les greffés français bénéficient surtout des dons des Allemands et des Américains.  

"Quand je suis tombé malade, j'avais deux enfants d'un an et de trois ans, ça vous tombe sur la tête comme un coup de marteau ..."

Le don de moelle osseuse n'est pas douloureux 

Il se fait par prélèvement sanguin dans la plupart des cas et plus rarement par un prélèvement dans les os du bassin. L'agence de la biomédecine estime que la sensation correspond à celle d'un "gros bleu". Pour s'inscrire sur les listes de donneurs, il faut avoir entre 18 et 51 ans, être en parfait état de santé et faire une prise de sang.