Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grenoble : plus de 400 personnes marchent pour les sciences

-
Par , France Bleu Isère
Grenoble, France

Le mouvement est né aux Etats-Unis et il a fait tâche d'huile en France. Samedi, plus de 400 personnes ont participé à "la marche pour les sciences" dans les rues de Grenoble, en Isère.

Les manifestants se sont donnés rendez-vous au parc Paul Mistral, à Grenoble.
Les manifestants se sont donnés rendez-vous au parc Paul Mistral, à Grenoble. © Radio France - Justine DINCHER

Des milliers de scientifiques ont défilé dans le monde entier samedi. À l'occasion de la journée de la Terre, des chercheurs se sont rassemblés dans près de 600 villes du globe pour une "marche des sciences". À Grenoble, plus de 400 personnes ont battu le pavé entre le parc Paul Mistral et le Jardin de Ville, pour la promotion des sciences.

Les propos de Donald Trump sont "une catastrophe"

Ce mouvement est né aux États-Unis pour protester contre les propos de Donald Trump. Le Président américain remet en cause le changement climatique qu'il qualifie de "canular". "C'est un problème quand des personnes avec si peu de fondement scientifique et avec un niveau de compréhension aussi faible arrivent à se hisser à des postes aussi importants", explique une manifestante. Une autre participante, une Américaine installée à Grenoble, évoque une "'catastrophe" en ce qui concerne les propos de Donald Trump. "C'est très inquiétant !", renchérit une retraitée, "toutes les découvertes scientifiques nous ont fait évoluer et grandir".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les faits, rien que les faits

Plus que le climat, ce sont les sciences dans leur globalité que les manifestants entendent défendre. "On est en train de nier les faits scientifiques, on est en train de prendre des décisions sur des croyances et pas sur des faits", s'inquiète un chercheur grenoblois en cyber-sécurité, "pour la démocratie, pour la liberté, c'est important que les choses puissent être expliquées. Les sciences servent pour la vie de tous les jours : on a besoin des sciences pour les médicaments, pour compter nos sous par exemple... bref, dans tous les domaines pour comprendre comment on évolue dans le monde".

REPORTAGE | 300 personnes ont défilé du parc Paul Mistral au Jardin de Ville à Grenoble.

Les quelques 400 manifestants ont également regretté que le sujet des sciences n'ait pas été évoqué pendant la campagne présidentielle en France.

LIRE AUSSI : le témoignage d'Aurélien Barrau, astrophysicien grenoblois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess