Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Grenoble : Agnès Buzyn rend visite aux patients anglais présumés porteurs du coronavirus

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a rencontré un père et ses trois enfants au CHU de Grenoble (Isère) pendant quelques dizaines de minutes, dimanche après-midi.

Agnès Buzyn et le député O. Véran à la sortie du service
Agnès Buzyn et le député O. Véran à la sortie du service © Radio France - Gérard Fourgeaud

"Ils n'ont pas le droit de sortir. Tout le monde était très souriant" a commenté Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, en sortant du service des maladies infectieuses du CHU de Grenoble

Cinq patients y sont hospitalisées depuis la nuit de vendredi à samedi, en raison de l'épidémie de coronavirus : un homme seul, dépisté négatif vendredi, et  une famille britannique de quatre personnes (un père et ses trois enfants, la mère est hospitalisée en Grande-Bretagne). Ils font partie des onze touristes anglais qui avaient côtoyé, fin janvier, dans le même chalet des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie) un compatriote contaminé de retour de Singapour.  

Une famille anglaise, résidente en France

Selon Agnès Buzyn, l'état des malades qui se trouvent au  CHU n'inspire aucune inquiétude majeure. Elle "leur a fait part que le ministre anglais de la Santé a pris de leurs nouvelles. Que l'ambassadeur d'Angleterre (sic) prenait de leurs nouvelles, régulièrement. Nous avons pu le rassurer sur l'état de santé de son épouse hospitalisée en Grande-Bretagne. C'est une famille", poursuit la ministre, "qui avait décidé de s'installer en France, qui est résidente et découvre le système hospitalier français et qui m'a fait part de sa très grande satisfaction".

Le récit de la ministre

La direction du CHU de Grenoble précise aussi que l'établissement poursuit son fonctionnement normal et que les personnes présentes à l'hôpital ne courent aucun danger.   

On lit dans la presse que des vaccins seraient peut-être mis au point dans quelques semaines. Selon Agnès Buzyn, "il s’agit d’une nouvelle maladie, les vaccins sont toujours très longs à produire. (...) Toutes les équipes du monde travaillent sur un vaccin mais ils faut plusieurs mois, quelques fois plusieurs années."

Un vaccin ?

La ministre félicite les soignants de s'être mobilisés à 5 heures du matin

Étonnamment, la ministre a félicité les services du CHU pour s'être mobilisés pendant la nuit de vendredi à samedi. C'est pourtant, ce que font, toutes les nuits, médecins, infirmières et personnel, 365 jours sur 365. Question : la ministre compte-t-elle donner des moyens supplémentaires comme le demande le personnel en lutte depuis onze mois ? La ministre a précisé que le CHU avait disposé de moyens supplémentaires et disposera de budgets supplémentaires.

Un hôpital vétuste qui a besoin d'investissements

Si vous pensez avoir été en contact avec ces malades, un numéro de téléphone a été ouvert : 0 800 100 379

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu