Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Grenoble : des passionnés cartographient la ville pour faire mieux que Google Maps

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Jouer aux cartes entre amis c'est bien...faire des cartes entre amis c'est mieux ! C'est ce que faisaient samedi les membres du collectif "Open Street Map - Grenoble" à l'hôpital de La Tronche. Ils ont arpenté le CHU avec un objectif : réaliser une carte ultra-précise, gratuite et accessible à tous.

Sur son ordinateur, Virgile ajoute les images et les informations qu'il a récoltées sur le terrain, pour compléter la carte
Sur son ordinateur, Virgile ajoute les images et les informations qu'il a récoltées sur le terrain, pour compléter la carte © Radio France - Nicolas Joly

La Tronche, France

Qui aurait cru qu'on pouvait s'éclater en faisant de la cartographie toute la journée ? Téléphone à la main, Paul Desgranges et ses amis du collectif Open Street Map - Grenoble se promènent dans les allées de l'hôpital. Ils notent tout ce qu'ils voient pour enrichir leur carte. "Une borne d'incendie, un banc, un bâtiment. On annote, on fait des photos géolocalisées avec notre téléphone et on ajoute ces informations sur notre carte." Tout ça est intégré à Open Street Map, une carte du monde collaborative. L'objectif : obtenir une cartographie la plus précise possible et accessible à tous gratuitement.

Open Street Map permet de produire une carte améliorée en permanence par les données fournies par ses utilisateurs - Aucun(e)
Open Street Map permet de produire une carte améliorée en permanence par les données fournies par ses utilisateurs -

Faire mieux que Google maps

L'idée derrière tout ça, c'est que tout le monde peut ajouter des informations qui viennent compléter la carte. "C'est comme Wikipédia, pour la cartographie", explique Paul Desgranges. À l'arrivée, la carte ressemble un peu à la célèbre Google Map, mais avec des informations supplémentaires, en fonction de ce qu'ont ajouté les utilisateurs. Il peut s'agir des emplacements de passages piétons, des panneaux de circulation, mais on peut aller beaucoup plus loin : "on peut ajouter précisément chaque arbre, indiquer leur espèce, s'ils sont feuillus ou non. Toutes les informations peuvent être ajoutées, la seule limite c'est l'imagination", détaille Virgile, membre du collectif depuis sept ans.

Dans le cadre de leur balade à l'hôpital, les cartographes en herbe ont repéré les barrières, les sorties, l'emplacement de toilettes, le rôle des bâtiments, et bien d'autres choses encore. "C'est un outil qui va faciliter le déplacement et permettre aux gens de prévoir leur parcours avant même de venir à l'hôpital", se réjouit Camille Devroedt, responsable des mobilités au CHU Grenoble-Alpes. Elle compte ajouter bientôt l'Open Street Map au site web de l'hôpital, en remplacement de Google Maps. Notamment parce que l'intégration de la carte interactive du géant américain sur un site est désormais payante pour les professionnels. Un bon point pour les cartes collaboratives, qui sont gratuites.