Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

Covid-19 : Olivier Véran place Grenoble parmi les métropoles concernées par les mesures "d'alerte renforcée"

-
Par , France Bleu Isère

La métropole de Grenoble fait partie des 11 métropoles françaises que le gouvernement place en "zone d'alerte renforcée" dans la lutte contre le Sars-Cov2. Ce mercredi soir, le ministre isérois Olivier Véran demande aux préfets de discuter de l'application de nouvelles mesures contraignantes.

Olivier Véran, en déplacement en Lozère.
Olivier Véran, en déplacement en Lozère. © Radio France - SAID MAKHLOUFI

Comme un (mauvais) air de déjà-vu. Peu avant 20 heures ce mercredi, le ministre isérois de la santé, Olivier Véran, a annoncé une nouvelle phase dans l'approche de la crise sanitaire. La métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe sont les plus touchées par la circulation de la Covid-19, et placées en "zone d'alerte maximale".

Mais onze autres métropoles, dont Grenoble, sont, elles, placées en "zone d'alerte renforcée". Que se cache-t-il derrière cette nouvelle dénomination ? Olivier Véran, le détaille et ça risque de faire grincer des dents : "Abaissement de la jauge des grands rassemblements à 1.000 personnes, sous réserve du respect strict des protocoles sanitaires. Interdiction des grands événements déclarés, comme le fêtes locales ou les fêtes étudiantes. Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l'espace public. Fermeture anticipée des bars, horaire à décider par le préfet, mais pas au-delà de 22 heures. Fermeture des salles de sports et gymnases et salles fêtes pour les activités festives et associatives". 

Olivier Véran sur les mesures pour les 11 métropoles

Tout cela va se mettre en place avec une forme de concertation et de différenciation. Cela veut dire que les préfets peuvent ajuster localement des mesures de prévention. Agir plus pour éviter une flambée des contaminations, mais de manière mesurée et différenciée : c'est la très difficile ligne de crête que veut suivre le gouvernement.

Dans la métropole de Grenoble, quelles conséquences ?

Olivier Véran sur l'explication et la circulation accrue du Virus

Concrètement, sur la métropole de Grenoble, en raison (entre autres) de son très grand campus, l'interdiction de toutes les fêtes étudiantes se comprend. Dès samedi, la fermeture des cafés à 22 heures maximum risque de mal passer, mais c'est vrai, dans ces lieux, le virus circule dès lors qu'on se parle et qu'on partage des moments dans une plus grande proximité avec des masques baissés. 

Enfin, la jauge maximale pour les grands événements est fixée à 1.000 personnes ici, contrairement à 5.000 jusque-là. Cela réduit de fait la jauge des matchs du FCG et du GF38. Et encore à condition de respecter les gestes barrières scrupuleusement, voilà qui va inquiéter la foire de Grenoble par exemple : les responsables se réunissent ce jeudi matin. Quant au préfet de l'Isère, Lionel Beffre, il va discuter avec les élus et devrait communiquer vendredi en fin de journée pour détailler ce cadre national fixé par le ministre Olivier Véran.

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess