Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Grève à l'Hôpital : les patients du CHU de Toulouse soutiennent le personnel hospitalier

-
Par , France Bleu Occitanie

Une grande manifestation des hospitaliers est prévue ce jeudi. Après des mois de mobilisations, médecins, paramédicaux et personnels hospitaliers vont manifester à Paris mais aussi à Toulouse. Le collectif Inter-Hôpitaux espère avoir le soutien de la population.

Des membres du personnel des urgences, chu, cliniques en grève à l'Hôpital Purpan
Des membres du personnel des urgences, chu, cliniques en grève à l'Hôpital Purpan © Maxppp - FREDERIC CHARMEUX

Toulouse, France

Infirmiers, aides-soignants, médecins, ils sont nombreux à être en grève depuis mars dernier. Ce jeudi, ils se rassemblent à Paris pour manifester "contre la mort programmée de l’hôpital public". Une cinquantaine de personnels hospitaliers du CHU de Toulouse montent à Paris. Une manifestation du personnel hospitalier est également prévue à Toulouse avec un départ de Saint-Cyprien à 14 heures.  

Le collectif Inter-Hôpitaux espère le soutien de la population

Les revendications sont toujours les mêmes : augmentation des salaires, hausse des effectifs et réouverture des lits fermés. Fin septembre, un sondage Odoxa pour Franceinfo et le Figaro avançait que neuf Français sur dix soutenaient la grève des services d’urgence. Devant le CHU de Toulouse, beaucoup de patients soutiennent le mouvement. Fanny, mère de famille toulousaine comprend leur mobilisation. Son fils de 12 ans a été hospitalisé au CHU de Toulouse en gastro-entérologie. Elle a attendu toute la journée avec son fils à jeun à cause du manque de moyen et de personnel : "On lui a demandé d'être à jeun toute la journée pour avaler une vidéo capsule. En fin de journée, on nous a dit qu'il n'y avait plus de vidéo capsule, qu'il y avait rupture de stock. On m'a clairement dit qu'il y avait un manque de moyens. Trois jours après être sorti, il a été hospitalisé parce que ça n'allait pas mieux. En fait, il a une maladie intestinale, la maladie de Crohn. J'étais en colère, mon fils avait perdu 5 kilos. Il y a un responsable mais ce ne sont pas les soignants. Ils font du mieux qu'ils peuvent donc je les soutiens. C'est plus à cause du gouvernement, qui met les moyens où il veut mais pas dans la santé."

Un malaise perçu par les patients à l'Hôpital 

Elisabé accompagne son petit fils à l'Hôpital. Cette ancienne aide soignante ressent le ras le bol du personnel : "Les filles galèrent, elles saturent et les patients ressentent le malaise du personnel. J'ai mon fils qui travaille à l’hôpital qui galère, avec peu de personnel et tout ça sans moyen." Faute de moyen et de personnel, certains patients sont obligés de se tourner vers le privé. C'est le cas de Giselin qui est allé en clinique à contre cœur : "Il n'y avait pas de gastro-entérologue disponible avant 8 mois à l'hôpital et seulement 3 semaines d'attente en clinique. Comme c'était urgent d’après mon médecin on s'est redirigé vers une clinique. Donc on doit dépenser de l'argent, les mutuelles prennent en charge mais _c'est du business alors que ça devrait être un service public_." Il est donc prêts à manifester avec ses enfants pour défendre ce service public. 

Fabien lui aussi soutient le mouvement du personnel hospitalier à 100% : "J'ai l'impression que ça rejoint beaucoup d'endroits dans les métiers de services : les pompiers, le samu, l’hôpital. On sait pour avoir des connaissances dans ce milieu que ça va même jusqu'à des maladies professionnelles. Les soins ça demandent que les gens qui s'occupent de ça soient eux aussi dans de bonnes conditions pour nous soigner correctement." Fabien sera donc lui aussi présent à la manifestation ce jeudi à Toulouse pour soutenir le personnel hospitalier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu