Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève à l'hôpital : les soignants d'Avignon restent déterminés en 2020

-
Par , France Bleu Vaucluse

La grève des soignants fait moins la une de l'actualité, mais leur mobilisation se poursuit en 2020. Après avoir alerté l'opinion publique, ils espèrent être enfin entendus du gouvernement, pour obtenir davantage de moyens. À Avignon, après six mois de mobilisation, sept services sont en grève.

Les grévistes abordent leurs messages de grèves sur leurs vêtements
Les grévistes abordent leurs messages de grèves sur leurs vêtements © Radio France - Camille Labrousse

Après six mois de mobilisation pour réclamer davantage de moyens pour l'hôpital public, c'est une nouvelle année de lutte qui s'annonce pour le personnel soignant. À l'hôpital d'Avignon, sept services sont désormais en grève : urgences adultes, urgences enfants, traumato-orthopédie, infirmiers IBODE, bloc opératoire, maternité et néo-natalogie. Les infirmiers et les aide-soignants n'abordent pas cette année 2020 avec sérénité. Ils estiment n'avoir rien obtenu ou presque de la part du gouvernement, après leurs six mois de lutte.

"En 2020, on attend du concret et plus des effets d'annonce." (Emmanuel Martin, infirmier aux urgences d'Avignon)

France Bleu Vaucluse est allé leur tendre le micro, alors que le mouvement est un peu éclipsé par la mobilisation contre la réforme des retraites. Les soignants réclament toujours l'arrêt des fermetures de lit et des renforts de personnel. "2019 est l'année où on a enfin pu s'exprimer, raconte Emmanuel Martin, infirmier aux urgences d'Avignon. Le Premier ministre et la ministre de la Santé ont dit qu'ils avaient entendu notre cri. On espère qu'en 2020, ils vont enfin passer aux actes." 

"Si la réforme des retraites n'aboutit pas, ça ouvrira la porte à d'autres avancées." (Christophe Del Rey, Force Ouvrière)

L'infirmier reconnaît que le mouvement s'essouffle : "Les gens reprennent leur vie tranquillement. C'est peut-être aussi une technique pour que le mouvement se tasse. Mais on continuera. On ne peut qu'espérer, sinon ça ne sert à rien de se battre." 

À ses côtés, le secrétaire général de Force Ouvrière à l'hôpital d'Avignon, Christophe Del Rey appelle ses collègues à rester soudés et déterminés. "Il y a eu une baisse de moral, raconte-t-il. Les gens ont la tête ailleurs avec les fêtes. C'est à nous de relancer le mouvement. On parle beaucoup des retraites et pas de la santé. Mais ce doit être un point d'appui. Si la réforme ne passe pas, les gens auront à nouveau confiance dans les syndicats. Je suis persuadé que c'est dans la lutte qu'on peut obtenir des choses."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess