Santé – Sciences

Grève des dentistes : quatre praticiens périgourdins manifestent à Paris vendredi

Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord jeudi 2 mars 2017 à 18:43

Valérie Leroux, chirurgien-dentiste depuis 22 ans à Périgueux, manifestera à Paris vendredi.
Valérie Leroux, chirurgien-dentiste depuis 22 ans à Périgueux, manifestera à Paris vendredi. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Ce vendredi 3 mars 2017, le monde dentaire est en grève. La plupart des dentistes, de Dordogne et de toute la France, ferme son cabinet. Accompagnés par les étudiants, les prothésistes et assistants, ils se mobilisent pour un accès aux soins dentaires pour tous.

Ils sont une nouvelle fois en grève. Ce vendredi 3 mars, les dentistes, prothésistes, industriels, assistants et étudiants en dentaire se mobilisent contre le projet de loi santé de Marisol Touraine. En Dordogne, quatre dentistes de Périgueux et de Bergerac "montent à Paris" pour manifester.

Le soin des caries moins cher en France qu'en Hongrie

Parmi eux, la chirurgien-dentiste Valérie Leroux. Praticienne installée depuis 22 ans à Périgueux, elle battra vendredi le pavé sous les couleurs de la CNSD, la Confédération nationale des syndicats dentaires.

"Nous disons NON à Marisol (Touraine, la Ministre de la Santé, ndlr)", insiste-t-elle. "Sous prétexte d'améliorer l'accès aux soins, elle prescrit un plafonnement des tarifs de prothèses." Or, les prothèses sont les seuls soins dont le tarif est fixé par le dentiste lui-même. Un tarif qui lui permet bien souvent de "se rattraper" par rapport au prix des autres soins.

En effet, en France, "le tarif des soins de base, les soins de prévention, des caries, des détartrages ou des extractions sont sous-évalués", explique Valérie Leroux. Ces tarifs, fixés par l'Assurance maladie obligatoire (AMO), très bien remboursés, ne peuvent être augmentés par les dentistes eux-mêmes. "Nous demandons donc une revalorisation au niveau national de ces tarifs."

Actuellement, les soins dentaires en France sont parmi les moins chers d'Europe
— Valérie Leroux, chirurgien-dentiste à Périgueux

Le prix d'une carie en France, par exemple, est de 40,97€, alors qu'en Allemagne il est près de trois fois plus élevé, 155€ en moyenne et qu'il s'élève à 80€ en Hongrie. Et quand un détartrage coûte 28,92€ en France, il s'élève à 90€ pour un patient allemand.

Des prothèses mieux remboursées ?

Ce qui revient finalement le plus cher chez le dentiste, ce sont les prothèses. "On souhaitait qu'elles soient mieux remboursées. Depuis 29 ans, la couronne dentaire est remboursée à hauteur de 107,50€ !", s'exclame Valérie Leroux. Ce qui est incompatible avec le coût de fonctionnement et l'évolution du coût d'un cabinet dentaire.

"Le coût de fonctionnement d'un cabinet dentaire est d'environ 150€ de l'heure et avec des soins comme la carie à 40,97€, on ne les couvre pas. Nous travaillons à perte et Marisol Touraine continue de nous faire travailler à perte !" Pour l'heure, les syndicats de dentistes n'ont obtenu qu'une faible revalorisation des soins et un plafonnement important des prothèses.

Les syndicats de dentistes demandent une revalorisation plus importante des premiers soins et surtout un meilleur remboursement des prothèses.