Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Grève des urgences de Bastia : l'ARS valide le principe d'un projet transitoire

-
Par , France Bleu RCFM

La directrice de l'Agence Régionale de Santé (ARS) valide le principe d'une rénovation transitoire, à court terme, des urgences de l'hôpital de Bastia.

La directrice de l'ARS de Corse, entourée du directeur de l'hopital de Bastia et du chef du service des urgences
La directrice de l'ARS de Corse, entourée du directeur de l'hopital de Bastia et du chef du service des urgences © Radio France - Alexandre Sanguinetti

Bastia, Corse, France

Marie-Hélène Lecenne s'est en effet engagée à financer les études nécessaires pour affiner le projet porté par la direction et le personnel, et soutenu par la commission médicale de l'établissement. La directrice de l'ARS assure en outre que cette solution transitoire n'est pas en contradiction avec le projet, à plus long terme, de reconstruction complète des services des urgences, du SAMU et de la réanimation, initialement prévu a l'horizon 2025.

Marie Hélène Lecenne, directrice de l'Agence Régionale de Santé

Le projet c'est 250m² supplémentaires pour améliorer l'accueil des patients et les conditions de travail des agents, pour un coût prévisionnel d'un million et demi d'euros.

Marie Helène Lecenne aux côtés d'André de Caffarelli, le chef des urgences de l'hôpital de Bastia - Radio France
Marie Helène Lecenne aux côtés d'André de Caffarelli, le chef des urgences de l'hôpital de Bastia © Radio France - Alexandre Sanguinetti

Le projet transitoire expliqué par le directeur de l'hôpital, Pascal Forcioli

Satisfaction de toutes les parties, ce mercredi, à l'issue de la réunion qui s'est tenue à l'hôpital de Bastia, même si l'intersyndicale FO-CGT-STC se méfie des effets d'annonce et conserve en suspens une interrogation sur les 150 suppressions de postes, prévues par le COPERMO, le Comité interministériel de Performance et de Modernisation.