Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Grippe : la Normandie passe en phase pré-épidémique

jeudi 10 janvier 2019 à 21:43 Par Marie-Jeanne Delepaul, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

La grippe arrive dans la plupart des régions de France, qui sont passés en phase pré-épidémique. Les conseils d'un médecin généraliste caennais pour éviter de tomber malade.

Seules la Corse et les Pays-de-la-Loire sont épargnées par la grippe en métropole.
Seules la Corse et les Pays-de-la-Loire sont épargnées par la grippe en métropole. © Maxppp - Vincent Voegtlin

Caen, France

La grippe fait son retour ! La Normandie est passée en phase pré-épidémique comme la plupart des régions de France selon le bulletin de Santé publique France publié mercredi 8 janvier. L’Occitanie est la seule en phase épidémique. En métropole, seules la Corse et les Pays-de-la-Loire sont pour l'instant épargnées.

Rien de grave, mais les cas se multiplient en Normandie. Que faire pour éviter de tomber malade ? "Limiter les contacts avec les personnes qui présentent des symptômes grippaux : toux, fièvre et courbatures" explique Pierre sauvage, médecin généraliste à Caen.

Le vaccin protège des grippes graves

"En famille ou au travail, surtout, lavez-vous bien les mains" car c'est souvent par là qu'on se fait contaminer, poursuit-il. Il est aussi conseillé d'aérer les pièces au maximum pour renouveler l'air.

Le meilleur moyen pour éviter de tomber malade, c'est de se faire vacciner. Si vous ne l'avez pas fait, il commence à être un peu tard, explique Pierre Sauvage : "En se faisant vacciner, on réduit le risque de faire une grippe grave car le vaccin renforce l'immunité contre le virus, mais il ne vous protège pas à 100 % contre des syndromes grippaux ou une "gripette". Si vous vous faites vacciner maintenant, vous pouvez encore avoir un bénéfice mais le bénéfice s'amenuise à mesure que l'épidémie progresse."

Après le vaccin il faut attendre 15 jours pour être protégé. La vaccination antigrippale est notamment recommandée pour les plus de 65 ans, les patients atteints de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire...), les femmes enceintes et les personnes souffrant d'obésité morbide, soit quelque 12 millions de personnes, selon le ministère de la Santé.