Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grippe : l'Etat débloque son stock de vaccins pour pallier le manque

-
Par , France Bleu

Un syndicat de pharmaciens a annoncé ce lundi que le gouvernement avait décidé de mettre à disposition son stock de vaccins contre la grippe. Cela représente 2,4 millions de doses. Début novembre, 30% des pharmacies étaient en rupture de stock.

L'Etat débloque son stock de vaccins contre la grippe.
L'Etat débloque son stock de vaccins contre la grippe. © Maxppp - Jérémie FULLERINGER

Le succès de la vaccination contre la grippe cette année est tellement important que le gouvernement a décidé de débloquer son stock de vaccins. Les 2,4 millions de doses de l'Etat, réservées aux Ehpad et aux patients prioritaires, sont "mises à disposition" des pharmacies et des hôpitaux. C'est ce qu'annonce un syndicat de pharmaciens ce lundi.

L'Etat prend ainsi le relais des laboratoires pour livrer les officines Le 9 novembre dernier, 30% des pharmacies étaient en rupture de stock en France. 

2,4 millions de doses

L'arrêté paru dimanche au Journal officiel permet la distribution des vaccins "achetés par l'établissement pharmaceutique de l'Agence nationale de santé publique". Santé publique France va ainsi pouvoir expédier les "_2,4 millions de doses supplémentaire_s" qu'elle entrepose. Elles seront "exclusivement réservées aux personnes ciblées par les recommandations vaccinales en vigueur", précise l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (Uspo).

La priorité sera donnée aux résidents et personnels des Ehpad. Pour ce cas, les pharmacies devront faire remonter leurs besoins "à partir du 30 novembre". Concernant les autres patients prioritaires, les officines devront indiquer chaque semaine l'état de leurs stocks, en prévision d'une distribution "au début du mois de décembre". 

Contactée par l'AFP, l'Uspo souligne que la campagne de vaccination lancée le 13 octobre a dépassé en un mois celle de l'an dernier, avec près de 10,7 millions de doses dispensées au 17 novembre. Plus de 91% de ces doses ont été vendues à des personnes prioritaires, parmi lesquelles 3,1 millions directement vaccinées en pharmacie. Selon le syndicat, les dernières livraisons de vaccins par les laboratoires sont attendues cette semaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess