Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Grippe : “Les personnes à risques doivent se faire vacciner” (CHU de Grenoble)

-
Par , , France Bleu Isère

Avant le retour de la grippe, c'est le retour de la vaccination contre la grippe. la campagne nationale de vaccination est lancée ce 15 octobre.

Les pharmaciens peuvent administrer le vaccin contre la grippe aux personnes cibles des recommandations.
Les pharmaciens peuvent administrer le vaccin contre la grippe aux personnes cibles des recommandations. © Radio France - Mahaut de Butler

Isère, France

Si le taux de vaccination est, en moyenne, de 75% selon Jean-Paul Stahl, “il reste notoirement insuffisant pour être pleinement efficace”. Pour l’ancien chef du service épidémiologie du CHU de Grenoble se vacciner contre la grippe est un acte qui concerne “tout le monde” mais plus particulièrement les personnes à risques. “Les personnes au-delà de 65 ans, les personnes immunodéprimées, les femmes enceintes, les diabétiques et les personnes en insuffisance respiratoire ou cardiaque” doivent se vacciner, tout comme l’entourage d’enfants en très bas âge.

Des vaccins en pharmacie

A souligner cette année :  la possibilité de se faire vacciner directement en pharmacie. Une initiative expérimentée en Isère depuis deux ans, aujourd’hui étendue à toute la France. Jean-Paul Stahl salue cette mesure qui “supprime un intermédiaire, favorise une mise à disponibilité plus large et facilite les démarches pour toutes et tous.”

Le professeur de médecine rappelle que le vaccin pour l’hémisphère nord est élaboré à partir “du virus qui circule dans l’hémisphère sud” les mois précédents, ce qui explique qu'il soit d'une année sur l'autre plus ou moins efficace. Pour autant "ce n'est pas la loterie non plus, c'est un pari mais un pari raisonnable”. 

Il y a aussi le ressenti de certaines personnes qui disent avoir attrapé la grippe malgré le vaccin alors qu'il ne s'agit que d'un virus hivernal bénin.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu