Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Grippe : les pharmaciens de ville veulent pouvoir vacciner l'ensemble des adultes

-
Par , France Bleu

Les pharmaciens de ville ont réclamé ce mercredi le droit d'étendre la vaccination contre la grippe à l'ensemble des adultes afin d'améliorer la couverture vaccinale en cette période de pandémie de Covid-19.

Vaccination contre la grippe en pharmacie (illustration).
Vaccination contre la grippe en pharmacie (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/LA MONTAGNE ; FLORIAN SALESSE

Entre 2 et 6 millions de personnes l'attrapent chaque année. La grippe saisonnière est à l'origine de dizaines de milliers de passages aux urgences et fait en moyenne 10.000 morts par an. Des données préoccupantes en cette période de pandémie de Covid-19 pour les les pharmaciens de ville. "Si on cumule grippe et Covid, ce sera la panique", a averti le président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO), Gilles Bonnefond, ce mercredi.

L'organisation demande à pouvoir vacciner contre la grippe l'ensemble des adultes, et pas seulement les les femmes enceintes et les personnes fragiles âgées de plus de 65 ans, ou atteintes d'une maladie chronique (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire...) ou d'une obésité sévère.

Interrogations sur les stocks

Pour le président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) les adultes qui ne présentent pas de risque de complication "vont voir leur papa et leur maman en Ehpad, côtoient des gens fragiles. S'ils se protègent, ils protègent leur famille. Or pour ces gens qui sont en pleine forme, il faut que ça aille vite. Ils n'ont pas envie de passer 2 heures chez le médecin pour se faire vacciner", a-t-il argumenté.

Selon lui, les pouvoirs publics rechignent à étendre la vaccination contre la grippe à l'ensemble de la population adulte car ils redoutent une pénurie mais "les industriels ont mis à peu près 20% de doses supplémentaires sur le marché français, c'est beaucoup", assure-t-il. L'USPO propose de comptabiliser les doses disponibles mi-novembre pour voir s'il est possible "d'augmenter la couverture vaccinale".

Actuellement toutes les personnes majeures éligibles peuvent retirer le vaccin à la pharmacie sur présentation de leur bon de prise en charge de l'Assurance maladie et se faire vacciner au choix par un médecin, un infirmier, une sage-femme ou un pharmacien volontaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess