Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Grippe : Patrick Pelloux craint "une très forte épidémie" cette année

mardi 4 décembre 2018 à 16:08 - Mis à jour le mardi 4 décembre 2018 à 17:24 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Alors que la grippe tue des milliers de personnes chaque année en France, Patrick Pelloux, le président de l’association des médecins urgentistes, a dit sur France Bleu redouter "une très forte épidémie" eu égard à l'épidémie de bronchiolite chez l'enfant qui a commencé et qui est sévère.

Patrick Pelloux
Patrick Pelloux © Radio France - Martine Bréson

13.000. C'est le nombre de personnes qui sont mortes en France l'année dernière à cause de la grippe. 

Alors que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté il y a presque deux mois le 6 octobre 2018, certains craignent un risque de "très forte épidémie" cette année.

Bronchiolite sévère souvent suivie d'une grippe très sévère

C'est le cas de Patrick Pelloux. Le célèbre urgentiste et président de l’association des médecins urgentistes de France a expliqué à France Bleu que "l'indicateur c'est l'épidémie de bronchiolite qui a commencé, qui est sévère et à cause de laquelle beaucoup d’enfants sont conduits aux urgences".

En effet, l'épidémie a commencé et touché fortement les Hauts-de-France, la Normandie et la Bretagne, selon les données de Santé Publique France.

Pour Patrick Pelloux et les professionnels de santé, il y a un lien entre la bronchiolite et la grippe : "On pense à chaque fois quand la période bronchiolite est sévère, la grippe qui arrive trois semaines après est souvent très sévère".

La vaccination contre la grippe, prévention optimale

Pourtant la moitié des personnes à risque et un quart des professionnels de santé seulement se font vacciner, selon les chiffres du ministère de la santé.

Ce qui met hors de lui Patrick Pelloux : "Moi je travaille dans la médecine d'urgence et je vois des cas de grippe gravissimes". Et de préciser : "C'est dommage car si on est vacciné, on est sûr de ne pas avoir la grippe, c'est la prévention qui est la meilleure, la plus optimale".

Pour rappel, vous pouvez vous faire vacciner contre la grippe chez votre médecin. A titre expérimental, les pharmaciens peuvent vous vacciner gratuitement dans quatre régions : Hauts-de-France, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine.

  - Visactu
© Visactu -