Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Grippe : surmortalité record cet hiver

-
Par , France Bleu

L'épidémie de grippe, qui a durement frappé les personnes âgées, a contribué à une surmortalité hivernale record de 18.300 décès en France, selon le bilan définitif de l'Institut de veille sanitaire (InVS) publié vendredi.

Le vaccin contre la grippe (illustration).
Le vaccin contre la grippe (illustration). © Maxppp

L'hiver 2014/2015 a connu une surmortalité record de 18.300 décès, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS) vendredi. Ce bilan définitif est expliqué par l'épidémie de grippe de "forte ampleur" qui a frappé la France. 

Il s'agit de l'excès de mortalité le plus élevé depuis la mise en place du système d'évaluation de l'excès de décès hivernal , c'est-à-dire depuis l'hiver 2006-2007.

Les plus de 65 ans en première ligne

Les plus de 65 ans représentent 90% de cette surmortalité record , toutes causes confondues, enregistrée durant les neuf semaines de l'épidémie (entre les semaines du 12-18 janvier et du 9-15 mars 2015). "La grippe, c'est une maladie grave chez les personnes âgées" , rappelle le Dr François Bourdillon, directeur général de l'InVS. L'épidémie a eu un "impact important" : près 30.000 passages aux urgences ayant entraîné 3.133 hospitalisations, dont 47% chez les plus 65 ans. 

Le gouvernement en cause ? 

Plusieurs médecins et un réseau de surveillance avaient à la sortie de l'hiver accusé le gouvernement d'avoir mal anticipé cette épidémie, avec notamment une prévention tardive

Selon une modélisation InVS, sur la période 2000-2009, en épidémie normale, "si l'on avait 75% de vaccinés chez les +65 ans on éviterait 3.000 décès sur la mortalité hivernale" , selon le patron de l'InVS. Dans les collectivités de personnes âgées/Ehpad (maisons de retraite), plus touchées que les hivers précédents, le nombre de grippés hospitalisés (7%) ou décédés (3%) est resté stable, malgré "un virus plus agressif et plus virulent" .   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess