Santé – Sciences

Guéret : la production est lancée pour le laboratoire Térali

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse jeudi 3 novembre 2016 à 21:48

L'entrée du laboratoire pharmaceutique Térali, derrière la caserne des pompiers à Guéret
L'entrée du laboratoire pharmaceutique Térali, derrière la caserne des pompiers à Guéret © Radio France - Valérie Mosnier

Après plus d'un an de travaux, la production a commencé le 15 septembre dernier pour l'entreprise Térali à Guéret. Le laboratoire pharmaceutique a été inauguré ce jeudi, notamment en présence d'Alain Rousset, le président de la Région Nouvelle Aquitaine.

C'est donc parti depuis environ un mois et demi. A Guéret, le laboratoire pharmaceutique Térali a commencé la fabrication de médicaments. La production est pour l'instant limitée à une chaîne sur trois. Pour répondre aux demandes, l'entreprise a mis en place une ligne de production de médicaments liquides, comme les sirops, une autre pour les "pâteux", par exemple les crèmes, mais pour l'instant, seule celle pour les gélules et les comprimés fonctionne. Lorsque l'usine fonctionnera à plein régime, "on aura la possibilité de passer en 2X8 ou en 3X8" explique le PDG, Thierry Plouvier.

Térali est une entreprise qui emploie actuellement une vingtaine de personnes, dont huit sur son unité de production creusoise. Elle est spécialisée dans un marché de niche, celui de la fabrication de médicaments en très petites quantités, elle répond en fait aux demandes des pharmacies des hôpitaux et des cliniques privées qui ont parfois besoin de traitements bien précis et que les grands laboratoires pharmaceutiques ont délaissé préférant la fabrication à grande échelle.

Ce qui a été extraordinaire, c'est la motivation de l'ensemble des élus pour faire aboutir ce projet - Thierry Plouvier, PDG de Térali

Le laboratoire Térali, d'une surface de 1.150m², est implanté à Guéret dans la zone d'activités de la Granderaie, entre la caserne des pompiers et la chaufferie du réseau de chaleur. Le projet a été soutenu par les collectivités dont la Région. Le président de Nouvelle Aquitaine est venu en personne ce jeudi inaugurer l'usine.

Alain Rousset se dit séduit par la démarche de Thierry Plouvier : "une entreprise qui se différencie, qui a une clientèle de niche, qui a tout simplement un avenir pour ses emplois et son business et en plus c'est à Guéret, ce qui veut dire qu'il n'y a pas de fatalité..."

Visite les locaux de Térali à Guéret, ici la partie stockage.  - Radio France
Visite les locaux de Térali à Guéret, ici la partie stockage. © Radio France - Valérie Mosnier

Je crois beaucoup au développement du secteur de la santé pour l'avenir de notre Région - Alain Rousset, président de Nouvelle Aquitaine

Selon le patron de Térali, il y a beaucoup de possibilités de développement progressif de l'activité. Thierry Plouvier se montre prudent et ne veut pas brûler les étapes. Térali a obtenu le feu vert de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament pour commercialiser sa production en France, mais il reste une inspection qui devrait avoir lieu d'ici le mois de février pour obtenir le certificat de bonne pratique de fabrication et donc vendre au delà de la France, dans l'Union Européenne puisque c'est un marché unique du médicament.

Les salariés sont des Creusois et des Haut-Viennois

Pour l'instant, Térali a déjà créé huit emplois sur Guéret, "beaucoup de personnes me disaient, vous n'allez pas avoir les ressources humaines nécessaires, mais en fait la grande industrie ne cesse de réduire les emplois, il y a eu une quasi fermeture de site à La Châtre (dans l'Indre) et une baisse d'effectifs à Limoges, et à partir de là, vous n'imaginez pas le nombre de CV que nous avons reçu de personnes qualifiées" explique Thierry Plouvier.

D'ici un an, si tout va bien, les effectifs de Térali devraient avoir doublé à Guéret pour atteindre une vingtaine de salariés.

Le conditionnement des gélules fabriquées pour Térali à Guéret. Une fois en cartons, elles seront envoyées chez le dépositaire à Marseille - Radio France
Le conditionnement des gélules fabriquées pour Térali à Guéret. Une fois en cartons, elles seront envoyées chez le dépositaire à Marseille © Radio France - Valérie Mosnier