Santé – Sciences

Halte au bruit à Thionville

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord mardi 28 juin 2016 à 15:53 Mis à jour le vendredi 29 juillet 2016 à 19:02

La famille Da Costa-Meyer vit à côté de la bruyante avenue Albert 1er à Thionville.
La famille Da Costa-Meyer vit à côté de la bruyante avenue Albert 1er à Thionville. © Radio France - François Pelleray

Le bruit n'est pas une fatalité. La ville de Thionville a pris ce combat à bras le corps. Elle consacre 300.000 euros à aider les habitants à financer des travaux d'isolation, avec en plus une subvention conséquente de l'Etat d'1,5 millions d'euros. C'est une première en Lorraine.

A Thionville, 700 logements particulièrement exposés au bruit ont été identifiés: route de Metz le long de l'A 31, sur les chaussées des continents, autour de la mairie et sur l'avenue Albert 1er, là où passe la nationale 53.

A ce jour, 80 Thionvillois ont demandé un diagnostic. Les fenêtres sont mesurées, la taille du verre également, l’étanchéité des joints, même les coffres à volets roulants sont examinés. Les habitants peuvent recevoir par exemple jusqu’à 3 200 euros d’aide pour les travaux dans leur pièce principale dans une maison et jusqu’à 1 823 euros dans la pièce principale d’un appartement.

Près de 2 millions d’euros d’aides

L’Etat, via l’ADEME (agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie), consacre 1,5 millions d’euros pour subventionner les travaux chez les Thionvillois. La ville a débloqué de son côté une somme de 300.000 euros.

Pour demander un diagnostic gratuit, il faut appeler la société ORFEA au numéro vert (appel gratuit depuis un fixe) 0 800 400 557.

Plus d'infos sur le bruit et la santé sur le site du ministère de l'environnement.

Avant l'A31, tous les véhicules passaient par l'avenue Albert 1er à Thionville. Les convois exceptionnels prennent toujours cette route. - Radio France
Avant l'A31, tous les véhicules passaient par l'avenue Albert 1er à Thionville. Les convois exceptionnels prennent toujours cette route. © Radio France - François Pelleray