Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Handicap : Emmanuel Macron préside une "conférence nationale" très attendue

-
Par , France Bleu

Comment faciliter de manière "tangible" la vie des personnes handicapées ? Emmanuel Macron préside ce mardi à l'Elysée une "conférence nationale du handicap" très attendue par les associations, 15 ans jour pour jour après une loi majeure sur le sujet.

12 millions de personnes vivent en France avec un handicap, y compris une incapacité mineure.
12 millions de personnes vivent en France avec un handicap, y compris une incapacité mineure. © Maxppp - BOILEAU FRANCK

Près de 500 invités (responsables associatifs, chefs d'entreprises, citoyens, élus, directeurs d'école) sont attendus à l'Elysée ce mardi matin pour une conférence nationale du handicap. Elle doit permettre de tirer un "premier bilan" des mesures décidées depuis le début du quinquennat et d'en prendre d'autres "que nous avons encore le temps de mettre en oeuvre" d'ici 2022 indique-t-on à l'Elysée.

Symboliquement, l'événement a été programmé exactement 15 ans après l'adoption d'une loi majeure pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Trois axes de travail 

Le chef de l'Etat veut insister sur trois axes de travail : l'école, l'accompagnement et l'emploi. Emmanuel Macron devrait ainsi annoncer : 

  • La mise en place d'un numéro d'appel unique, le 360, pour répondre à l'angoisse des familles
  • Des places supplémentaires dans les établissements spécialisés
  • Un effort sur la scolarisation et sur l'apprentissage

Un millier de jeunes en service civique seront par ailleurs recrutés comme "ambassadeurs" de l'accessibilité des lieux recevant du public : ils iront à la rencontre des commerçants ou des responsables d'établissements pour les aider à se mettre en conformité avec les normes.

Les associations veulent "taper du poing sur la table" 

En 2017, Emmanuel Macron avait fait de l'inclusion des personnes handicapées l'"une des priorités du quinquennat", avec l'ambition affichée de simplifier les démarches administratives dénoncées comme étant "trop complexes".  

Les associations défendant les personnes handicapées ont rappelé ces derniers jours leur impatience. 

Chaque jour des enfants ne peuvent accéder à une école, des travailleurs doivent quitter leur entreprise car les logiciels utilisés ne sont pas adaptés, des personnes ne peuvent aller où elles veulent en raison de multiples obstacles - le collectif Handicaps dans le Journal du Dimanche.

"Il est temps de taper du poing sur la table et d'affirmer qu'il n'est plus possible de ne pas appliquer la loi, de connaître une telle inégalité de traitement selon les territoires", a martelé le collectif. 

Sous le slogan "Un droit ce n'est pas une faveur", des familles ont prévu de manifester mardi dans une quarantaine de villes partout en France pour dénoncer les "défaillances du système". Les protestataires réclament notamment que les pouvoirs publics fassent "respecter les législations déjà en vigueur".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu