Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Handicap : les associations réclament des moyens avant la visite de Sophie Cluzel

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La secrétaire d’État chargée des personnes handicapées est à Saint-Étienne ce vendredi. Sophie Cluzel va notamment visiter la MDPH, la Maison départementale des personnes handicapées. Au travers d'échanges, les acteurs du secteur vont réclamer un meilleur accompagnement, notamment financier.

15 enfants et 15 adultes sont acccueillis chaque jour pendant les vacances.
15 enfants et 15 adultes sont acccueillis chaque jour pendant les vacances. © Radio France - DV

Ce passage rapide à Saint-Étienne sera l'occasion pour Sophie Cluzel d'échanger avec les associations et les structures qui auraient aimé la voir rester un peu plus longtemps et participer à une réunion publique sur la question, dans le quartier du Soleil. Finalement la représentante du gouvernement n'y sera pas. Ce qui agace le maire de la ville mais aussi toutes celles et ceux qui s'engagent auprès des handicapés, qu'il s'agisse de troubles physiques ou mentaux. 

Des structures sans lesquelles les handicapés et leur famille seraient isolées. Exemple à La Talaudière avec l'association Eurecah. Elle accompagne 180 familles que ce soit dans son centre de loisirs ou dans le cadre d'un service d'aide à domicile spécialisé. Une structure qui, comme d'autres, doit se battre pour exister. 

Le budget est à 70% privé, donc très dépendant des autres, pas assez appuyé par les collectivités. Yoann Bruyère est le co directeur de l'association : "sur des territoires où on apporte des réponses innovantes et concrètes, derrière ça ne suit pas. Il faut continuer à vendre des brioches.  Continuer à organiser des manifestations tout le temps pour arriver à s'en sortir."

"L’Éducation nationale est encore frileuse"

Un constat assez incompréhensible pour Aurélie, elle intervient auprès des enfants accueillis dans la structure pour des massages. Elle se rend compte que ces relais sont très importants. "C'est même primordial" précise-t-elle. "Pour leur bien-être, pour leur développement. Les personnes qui travaillent dans cette structure y mettent tout leur cœur. Il faut trouver des budgets pour aider des structure comme celle-ci." 

Et améliorer l'inclusion, le mélange entre les publics dits normaux et les handicapés. Cela avance, mais il y a encore beaucoup de marge pour Jérome Gressard, coordinateur chez Eurecah : "L'Education nationale est encore frileuse. On arrive à rentrer dans les écoles quand on connait les directeurs, les professeurs, les instituteurs qui reconnaissent notre travail et voient comment on fonctionne. Mais on n'a pas de partenaire attitré. Il faudrait que ce soit naturel."

Depuis novembre un membre d'Eurecah fait le lien entre les crèches, les écoles, les collèges les clubs de sport pour les accompagner s'ils accueillent un handicapé. Il contacte aussi ceux qui n'en accueillent pas pour les convaincre de le faire.

Vélo et trampoline au programme de ces belles journées de vacances.
Vélo et trampoline au programme de ces belles journées de vacances. © Radio France - DV
Choix de la station

À venir dansDanssecondess