Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Hausse du nombre de cas positifs au Covid-19 en Centre Val-de-Loire: "On a une diffusion plus active du virus"

Le nombre de personnes atteintes par le Covid-19 a augmenté en une semaine en Centre Val-de-Loire, selon les chiffres de l'agence régionale de santé. 167 personnes ont été testées positives, trois fois et demi plus que la semaine précédente, mais le nombre de cas en réanimation n'augmente pas.

L'ARS Nouvelle-Aquitaine lance une campagne de dépistage gratuit à la covid-19 notamment en Gironde.
L'ARS Nouvelle-Aquitaine lance une campagne de dépistage gratuit à la covid-19 notamment en Gironde. © Radio France - Fanny Ohier

167 personnes ont été testées positives au Covid-19 en Centre Val-de-Loire, entre le 21 et le 27 juillet, indique l'agence régionale de santé (ARS), ce vendredi. C'est 3,5 fois plus que la semaine précédente (du 14 au 20 juillet) où seulement 48 personnes avaient été testées positives (tests PCR). "On a une circulation probablement plus active du virus", affirme le directeur général de l'ARS Laurent Habert.

Or, s'il y a plus de cas positifs au Covid-19, ce n'est pas parce qu'on dépiste plus : certes, 11490 personnes ont été dépistées du 21 au 27 juillet, contre 9006 la semaine précédente, mais cela n'explique pas une telle multiplication du nombre de cas. Le taux de positivité est d'ailleurs en hausse dans la région Centre Val-de-Loire : 1,5%, contre 0,5% la semaine précédente. Logiquement donc, le taux d'incidence dans la région augmente aussi, passant de 1,9 à 6,5 (nombre de cas testés positifs pour 100 000 habitants).

Laurent Habert le directeur de l'agence régionale de santé (ARS) Centre Val de Loire
Laurent Habert le directeur de l'agence régionale de santé (ARS) Centre Val de Loire © Radio France - Anne Oger

Mais cela n'entraîne pas de hausse des hospitalisations et des réanimations, indique Laurent Habert : "ces deux indicateurs continuent à baisser. Il y a ponctuellement des entrées en réanimation mais la tendance est à la baisse. La diffusion plus active du virus ne se traduit pas par plus d'hospitalisations".

Le port du masque obligatoire dans certaines villes ? "Ça a vraiment tout son sens"

Interrogé sur les villes, comme Orléans, qui prennent des arrêtés rendant le port du masque obligatoire dans certains lieux extérieurs et à certains horaires, le directeur général de l'ARS Centre Val de Loire, affirme que "dans les zones extérieures à forte densité de population où les gens sont amenés à se croiser, le fait d'avoir le masque est intéressant et peut empêcher la diffusion. Ça a vraiment tout son sens. D'ailleurs, le gouvernement l'encourage."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess