Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Haut-Rhin: au centre de rééducation d'Aubure, les patients atteints du Covid-19 doivent tout réapprendre

-
Par , France Bleu Alsace

Dans le Haut-Rhin, une unité dédiée exclusivement aux patients atteints du Covid 19 a été créée il y a un mois au centre de rééducation fonctionnelle du Muesberg à Aubure. Vingt patients y sont admis.

Un patient atteint du Covid-19 fait de la rééducation (illustration)
Un patient atteint du Covid-19 fait de la rééducation (illustration) © Maxppp - Guillaume BONNEFONT

Les malades touchés par le coronavirus qui sortent de l'hôpital ne rentrent pas tous directement chez eux. Ceux qui ont été plus sévèrement touchés doivent parfois tout réapprendre : se tenir debout, marcher, manger, parler. A Aubure (Haut-Rhin), une unité de vingt lits a été créée il y a un mois au sein du centre de rééducation fonctionnelle du Muesberg.

Les patients admis ont entre 47 et 99 ans. La rééducation est très longue. "C'est comme un spationaute qui a orbité autour de la Terre pendant une semaine, voire quinze jours. Quand il revient, il sort de la capsule, on le soutient pour l'aider à marcher. Pour nos patients, c'est exactement la même chose" explique Vincent Stoffel, le médecin-chef du centre.

Jusqu'à trois mois de rééducation

Par exemple, "_un patient qui a été ventilé pendant quatre semaines en réanimation_, et qui présente une fonte musculaire et des escarres, peut mettre trois moins à s'en relever". Des aide-soignants, des médecins, des kinés, des ergothérapeutes et des diététiciennes s'occupent d'eux au quotidien à Aubure.

Vincent Stoffel se veut résolument optimiste : "ils vont reprendre du poil de la bête. Avec l'air de la montagne, les bons soins et les brioches de la boulangerie du coin, ça va le faire!" L'autre bonne nouvelle, le centre d'Aubure peut compter sur le retour de plusieurs personnels depuis plusieurs jours. Certains d'entre eux étaient, eux aussi, touchés par le Covid-19.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess