Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Haut-Rhin : une pétition pour maintenir l'activité à la maternité de Thann

lundi 29 octobre 2018 à 4:39 Par Lucile Guillotin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

L'activité de la maternité de Thann est en péril. Plus de 9.000 personnes ont signé la pétition en ligne pour demander le maintien du plateau d'accouchement.

Une femme enceinte passe une échographie (photo d'illustration)
Une femme enceinte passe une échographie (photo d'illustration) © Maxppp -

Thann, France

Des menaces pèsent sur la maternité de l’hôpital de Thann (Haut-Rhin). L’Agence régionale de santé (ARS) évoque une possible fermeture du plateau d’accouchement notamment pour des raisons de  sécurité et le nombre d'accouchements est insuffisant.

400 accouchements par an

A l’appel du personnel de l’hôpital, plus de 9.000 personnes ont déjà signé la pétition en ligne "Touche pas à mat'" pour demander le maintien de l'activité. Un peu moins de 400 accouchements sont réalisés chaque année à Thann. "Il faut que l'activité reste parce qu'il y a une histoire de proximité pour les gens des vallées" insiste Bertrand Brand, le secrétaire du syndicat CFDT santé.

Le regroupement des hôpitaux de proximité du Sud Alsace autour de celui de Mulhouse dans un groupement devait garantir le maintien des services sur l’ensemble du territoire. Le compte n’y est pas pour Michel Sordi maire de Cernay qui siège au conseil d’administration du groupement : "ces services sont importants pour pouvoir installer les gens, des entreprises et pour la vie des habitants donc je n'apprécie pas du tout la manœuvre qui est en train d'être faite".