Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Garonne en zone rouge : les mesures décidées par le préfet

-
Par , France Bleu Occitanie

Suite aux annonces du Premier Ministre, Étienne Guyot décide de rendre le masque obligatoire aux abords de tous les établissement scolaires, et aussi pour tous les rassemblements de plus de dix personnes dans tout le département.

Etienne Guyot, le préfet de Haute-Garonne.
Etienne Guyot, le préfet de Haute-Garonne. © Radio France - Alban Forlot

C'est une nouvelle étape franchie ce jeudi par le département de Haute-Garonne. Depuis plus d'un mois, l'épidémie de coronavirus regagne du terrain. Ce matin, le Premier ministre a indiqué que le département faisait partie des 21 classés en "zone rouge", c'est-à-dire que le taux d'incidence dépasse les 50 cas pour 100.000 habitants. Il est précisément à 51,3 dans le département, à plus de 70 dans l'agglomération toulousaine.

Les autorités de santé s'inquiètent de voir les populations plus âgées touchées de plus en plus, et de constater que ce n'est plus seulement dans l'agglomération de Toulouse que le Covid reprend. Après le masque obligatoire sur les bords de Garonne début août, le masque obligatoire dans toute la ville de Toulouse le 21 août, le préfet va donc plus loin. France Bleu Occitanie vous révèle les mesures prises dans la cadre de ce passage en zone rouge

Masque obligatoire autour de toutes les écoles du département

Le préfet rend obligatoire le port du masque, pour tout le monde, dans un rayon de 30 mètres autour de tous les établissements scolaires du département (ndlr : entre 7h et 22h). Les écoles, collèges et lycées sont concernés, mais aussi les crèches. Pour le représentant de l'État il s'agit de prévenir la diffusion de la maladie dans le lieux il y a un fort brassage de la population.

Rassemblement de plus de dix personnes : obligation de porter le masque dans toute la Haute-Garonne

L'autre mesure forte annoncée par le préfet concerne les rassemblements de personnes sur l'espace public. Dès qu'il y aura plus de dix personnes, et ce dans toutes les villes et villages de Haute-Garonne, le masque sera obligatoire (ndlr : entre 7h et 3h du matin, comme pour l'obligatoire du masque à Toulouse).

A noter qu'à Toulouse, le port du masque reste obligatoire partout en toutes circonstances, même pour les rassemblements de moins de 10 personnes, au moins jusqu'au 21 septembre.

Des mesures qui se veulent encore préventives, mais le préfet hausse le ton

Dans le département de Bouches-du-Rhône qui était déjà classé en zone rouge, le préfet a décidé d'ordonner la fermeture des bars et des restaurants à 23 heures. Étienne Guyot n'a pas souhaité aller jusque là mais il se réserve le droit de le faire, "si la situation venait encore à se dégrader (...) Nous n'en sommes pas là précise-t-il, je ne suis pas dans une logique de paniquer les gens".

De la même manière, il n'envisage pas pour l'instant d'annuler ou des reporter des évènements importants prévus dans les prochaines semaines : Grande Braderie dans le centre-ville de Toulouse (3 au 5 septembre), foire de Toulouse dans le nouveau Meet (26 septembre au 5 octobre). Concernant les événements sportifs, notamment les matchs du Stade Toulousain et de TFC, c'est la règle des 5 000 qui s'applique. Le préfet ne ferme pas complètement la porte aujourd'hui, mais comme le Premier Ministre l'a expliqué ce jeudi matin, les demandes de dérogation sont impossibles tant qu'un département est en zone rouge. Il est donc peu probable que le 1/4 de finale du Stade Toulousain contre l'Ulster se tienne avec plus de 5 000 spectateurs au Stadium le 20 septembre.

Dépistage : une unité mobile ultra-moderne va sillonner le département

Étienne Guyot veut aussi renforcer les capacités de dépistage dans le département. Deux nouveaux drives vont être ouverts à Toulouse et surtout, un dispositif mobile de dépistage va faire son apparition. Il s'agit d'un camion spécialisé, mis au point en collaboration avec le CHU de Toulouse, qui va sillonner les routes du département pour proposer des tests aux habitants. Car si à Toulouse les capacités de dépistage sont montées en puissance tout l'été, elles restent trop faibles ailleurs dans le département alors que l'épidémie sort de la ville-centre. Cette unité mobile pourra facilement se rendre sur un lieu où il y a une suspicion de cluster ou un cluster avéré.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess