Santé – Sciences

Haute-Savoie : une nouvelle directive de la CPAM fâche les médecins

Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie mardi 18 octobre 2016 à 13:13

La CPAM de la Haute-Savoie a décidé de ne plus envoyer par courrier certains documents aux médecins. Ils devront venir les chercher. Cette décision a déclenché la colère des praticiens.
La CPAM de la Haute-Savoie a décidé de ne plus envoyer par courrier certains documents aux médecins. Ils devront venir les chercher. Cette décision a déclenché la colère des praticiens. © Maxppp -

Pour faire des économies sur les frais d’envoi, la CPAM de la Haute Savoie a décidé de ne plus adresser par courrier certains documents aux médecins. Ils devront aller les chercher directement à la Caisse Primaire ou les imprimer. Une décision qui suscite une colère générale chez les praticiens.

C’est la guerre du papier ! Et depuis une semaine, elle fait rage. Partout dans le département, les médecins ont du mal à avaler la pilule. "A l’heure où l’on parle de simplification administrative pour favoriser la disponibilité des médecins vis-à-vis de leur patient voilà qu’on la CPAM veut nous transformer en chauffeur-livreur", s’indigne le président de l’Ordre, le Dr René-Pierre Labarrière.

Le mail adressé la semaine dernière à tous les médecins du département de la CPAM a mis le feu aux poudres. La Caisse primaire d’assurance maladie explique qu’à compter du 1er novembre, les modalités de commande et d’envoi d’un certain nombre d’imprimés (déclaration de médecin traitant, bon de transport pour les patients…) seront modifiées. Terminé le courrier. "La CPAM nous oblige à venir chercher ces documents entre 8h30 et midi dans l’une de ses quatre antennes (Annecy, Cluses, Annemasse et Thonon-les-Bains)", explique désabusé un praticien de l’agglomération d’Annecy.

Le mail adressé par la CPAM aux médecins haut-savoyards et à l'origne de leur colère.  - Aucun(e)
Le mail adressé par la CPAM aux médecins haut-savoyards et à l'origne de leur colère. -

Paperasserie administrative

Pour l’Ordre des médecins de la Haute-Savoie, il est hors de question de perdre du temps pour aller chercher des documents qui jusque-là étaient fourni par la CPAM. "Comment vont faire ceux qui exercent à plus d’une heure de route d’un des centres de la Caisse Primaire", s’interroge le Dr Labarrière. "Même si ce n'est qu'une ou deux fois par an, cela veut dire moins de consultations alors que nous avons déjà en Haute-Savoie des cabinets surchargés."

De son côté, la CPAM espère avec la mise en place de ce nouveau système réaliser une économie de 20 000 euros par an sur les frais d’envois. "On ne comprend pas la colère des médecins", indique une cadre de la Caisse Primaire de la Haute-Savoie. "En plus, une partie des documents sera disponible sur Internet", précise-t-elle. "Mais quand le patient n’a pas sa carte Vital, on ne peut pas remplir une déclaration sur le système informatique", explique une généraliste installée dans une petite commune à côté d’Annecy. "Il faudra donc imprimer le document. Et là ce sera encore à nous de payer", poursuit la jeune femme. Elle rappelle également que la "paperasserie administrative" est devenue un vrai fléau et lui prend de plus en plus de temps.

Qu’est-ce qu’on va nous demander la prochaine fois ? De faire le ménage dans les couloirs de la CPAM ?" (Dr René-Pierre Labarrière, président de l’ordre des médecins en Haute-Savoie)

Dr René-Pierre Labarrière.

"Alors que nous avons de plus en plus de mal à trouver de jeunes médecins, cette décision prise sans même nous demander notre avis est un très mauvais signe", regrette le président de l’ordre en Haute-Savoie. Pour montrer leur mécontentement (et le mot est faible), des dizaines de médecins haut-savoyard ont déjà envoyé des commandes de plusieurs milliers de feuilles de soins à la CPAM. Ils envisagent également de se rendre prochainement devant le siège de la Caisse Primaire à Annecy.

Partager sur :