Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hendaye: le surf comme thérapie médicale

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Ce mois de septembre l'hôpital de jour Hedaldia de la clinique d'Amade de Bayonne a organisé cinq cours de surf pour des jeunes souffrants de pathologies psychiques. Des cours comme source d'apaisement.

Des cours de surf fruits d'une collaboration entre l'association surf santé, le club handi surf et l'hôpital de jour Hedaldia
Des cours de surf fruits d'une collaboration entre l'association surf santé, le club handi surf et l'hôpital de jour Hedaldia © Radio France - Paul Nicolaï

Parmi les surfeurs ce mercredi ensoleillé sur la grande plage à Hendaye, des jeunes suivis à l'hôpital de jour Hedaldia à Bayonne. Ce mois de septembre, cet établissement qui dépend de la clinique d'Amade a organisé cinq cours de surf en collaboration avec l'association surf santé, et le club handi surf sur la grande plage d'Hendaye.

Le surf comme thérapie médicale

A travers cette activité, l'objectif c'est d'utiliser l'océan comme une source d'apaisement, et de bien être. "Le surf, ce qu'il amène à ce public, comme aux valides, c'est le bien être, l'apesanteur", explique Jean-Marc Saint-Geours, président Surf Santé et Directeur / Fondateur de Association Nationale Handi Surf. 

Cinq sessions ont été organisées pendant tout le mois de septembre
Cinq sessions ont été organisées pendant tout le mois de septembre © Radio France - Paul Nicolaï

Un bien-être que confirment les participants. Parmi les quatre surfeurs du jour, Gael, 20 ans: "ça fait du bien de voir des gens, et de faire de nouvelles activités, je sors pas beaucoup, donc c'est une grande aide, et l'effet de groupe ça fait avancer". "Ça me met bien dans ma peau" explique quant à lui Kévin, un autre jeune de 20 ans, suivi à l'hôpital de jour.

Pour les encadrer, des infirmières qui reconnaissent les effets bénéfiques du surf, comme Olga: "Chacun a son objectif personnel, l'enjeu pour nous, c'est de nous caler par rapport à ça, que ce soit aller vers les autres, pour certains y'a des phobies sociales très fortes, ou que ce soit pour lutter contre une phobie de l'eau, ou que ce soit se ré-encrer pour lutter contre une addiction, on se rend que très vite, chacun y trouve ses marques, et des bénéfices".

Objectif: utiliser l'océan et le surf comme source d'apaisement et de bien être
Objectif: utiliser l'océan et le surf comme source d'apaisement et de bien être © Radio France - Paul Nicolaï

Reportage sur la grande plage d'Hendaye

Nicolas Pinot, moniteur de surf à Biarritz, explique les bases techniques à la jeune Argitxu

Choix de la station

À venir dansDanssecondess