Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Héricourt : un jeu de société pour prévenir les chutes

mercredi 29 novembre 2017 à 20:15 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le Centre de Médecine Physique et de Réadaptation Bretegnier d'Héricourt a été récompensé par l'Agence Régionale de Santé. L'Etablissement de rééducation des accidentés de la vie vient de recevoir l'un des 3 Prix Qualité 2017. L'équipe médicale a créé un jeu de société inspiré du célèbre Monopoly.

Claude patient du Centre Bretegnier se teste au chutopoly
Claude patient du Centre Bretegnier se teste au chutopoly © Radio France - Nicolas Wilhelm

Héricourt, France

Le Centre de Médecine Physique et de Réadaptation Bretegnier d'Héricourt vient de se voir décerner l’un des trois Prix Qualité 2017 pour l’invention d’un jeu de société inédit. Inspiré du célèbre Monopoly, le Chutopoly propose aux patients, réunis autour du plateau de jeu, une approche ludique de la prévention des chutes.

Une case, une question

On peut jouer par équipe ou chacun pour soi. Chaque partie débute par un lancer de dé. A l’inverse du Monopoly, aucun billet ne circule au Chutopoly. On ne prend pas 20 000 à chaque tour. Pas question non plus de mettre un hôtel rue de la paix. Ici chaque case correspond à une question, une situation pour éviter les chutes. Ce qui « L’ aspect ludique fait qu’il y a beaucoup d’échanges entre les gens. L’équipe qui joue répond et les autres alimentent la conversation par des anecdotes vécues. Cela enrichi ce jeu qui n’est autre qu’un atelier de prévention des chutes ludique » explique Sophie Baussier, ergothérapeute.

Mauvaise réponse, direction la case hôpital

A chaque fois qu’un joueur tombe sur une case, une question lui est posée. « Je dois m’occuper de l’extérieur de ma maison mais je ne me sens pas sûr de moi, que dois- je faire ? » demande une participante à Claude 62 ans. Ce patient originaire de Boron dans le sud Territoire donne une réponse appropriée. « Je fais appel à une entreprise extérieure. Je supprime les risques et en plus le travail est bien fait » indique ce participant cloué dans un fauteuil roulant à la suite d’un AVC l’été dernier. Au Chutopoly, les gares ont été remplacées par des cases astuces ou l’on donne des clés aux patients. Si vous tombez sur les cases accidents, vous n’allez pas en prison mais à l’hôpital.

Préparer le retour à domicile

Fabriqué pendant six mois par une équipe de professionnels, ce jeu est aussi fait pour préparer le retour à domicile des patients. « Cela permet de réfléchir à comment préparer son domicile pour éviter de chuter. Aménager sa salle de bain avec des barres d’appui par exemple. Il y a parfois des familles de patients qui viennent aussi assister aux parties. Cela permet un échange très constructif » indique Elise André kinésithérapeute au centre Bretegnier.

Ce jeu de société « made in Héricourt » est proposé une fois par mois dans chaque service du centre : orthopédie, traumatologie et neurologie