Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Homéopathie déremboursée ? Et pourtant ça fonctionne chez les agriculteurs de la Manche

mardi 11 septembre 2018 à 19:34 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Cotentin

Depuis la tribune d’une poignée de médecins généralistes dans la presse, le débat est vif : l’homéopathie est-elle vraiment efficace ? Faut-il continuer à rembourser en partie les médicaments ? Le gouvernement se pose la question. Et pourtant dans l’agriculture ça fonctionne. Exemple dans la Manche.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - JF BIANCHETTO

Manche, France

C'est la polémique santé du moment : l'homéopathie est-elle une vraie médecine ? Ou un truc de charlatan ? Dans le doute, le gouvernement envisagerait de dérembourser ces médicaments et les facultés de Lille et d'Angers viennent de décider de ne plus enseigner cette spécialité. Une grosse erreur pour les médecins et les usagers de ces granulés dans la Manche.

57% de moins d’antibiotiques avec l’homéopathie

C’est en tout cas un débat qui désole Elisabeth Fleury, médecin généraliste et homéopathe depuis plus de trente ans à Cherbourg. Elle craint que le message envoyé soit vraiment négatif d’abord : "dérembourser ça sous-entend que ce n’est pas efficace et peut-être que certains patients renonceront à se tourner vers l’homéopathie" déplore le médecin, membre du syndicat national des homéopathes. Alors que c’est tout l’inverse selon cette professionnelle. "C’est une médecine efficace, martèle-t-elle. Si ça ne l’était pas, elle aurait disparu depuis longtemps d’ailleurs. " Alors que, toujours d’après elle, 56% de Français y ont recourt régulièrement. Peut-être un indice justement, sur l’origine des attaques contre l’homéopathie. Un succès qui ferait peur à l’industrie pharmaceutique traditionnelle.

Un comble surtout, pour Elisabeth Fleury, alors qu’à l’heure où le trou de la Sécu est abyssal, l’homéopathie permet des économies importantes. "Quand on soigne en homéopathie, on utilise 57% de moins d’antibiotiques, 46% de moins d’anti-inflammatoire non-stéroïdiens [pour les douleurs musculo-squelettiques], 71% de moins de psychotropes dans les troubles du sommeil et les dépressions", liste le médecin.

Plus qu’une boîte d’antibiotique par an dans la ferme de David Villand

Des résultats chez l'humain qui ont convaincu David Villand, pour ses vaches. Depuis quatre ans que cet éleveur de Saint-Côme-du-Mont est passé à l’homéopathie dans sa ferme, il a sauvé une bonne partie de son cheptel nous raconte-t-il : "J’ai vu le résultat sur des petits veaux atteints d’infection pulmonaire. Ils n’étaient vraiment pas bien et pourtant on a réussi à les sauver. Aujourd’hui, ce sont devenu de belles bêtes, et même sans séquelle." Mais sans aller jusque à ces miracles, son armoire à pharmacie surtout s'est largement vidée. "Avant j’utilisais plusieurs boîte d’antibiotique par mois, se souvient l'éleveur. Je n’en achète même plus une par an. Désormais je fais plus de 90% de mes soins en homéopathie."

C'est qu'en fait, l'homéopathie, en plus de soigner, renforce les défenses immunitaires. C'est donc aussi très efficace pour empêcher les récidives explique Olivier Dossier, le vétérinaire de David Villand. "C’est plus efficace car il y a moins de rechute. C’est préventif alors qu’en médecine traditionnelle, souvent on se bat contre une maladie. Les médicaments sont « anti-inflammatoire », « anti-infectieux » etc. Ici, une fois que l’animal est rétabli, il le reste longtemps."

Et cerise sur le gâteau, c'est aussi moins cher d’après ces professionnels. Un flacon de 60 ml de gouttes homéopathique coûte environ 10€ chez Olivier Dossier, contre 80 pour un antibiotique équivalent.

Le reportage France Bleu Cotentin