Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Homéopathie : Emmanuel Macron dit oui au déremboursement

-
Par , France Bleu

Selon le JDD, Emmanuel Macron serait favorable au déremboursement des médicaments homéopathiques. Le Président rejoint ainsi l'avis des experts de la Haute Autorité de Santé et de la ministre Agnès Buzyn. Le gouvernement devrait annoncer les modalités dans les prochains jours.

Plus d'un Français sur trois se soignent à l'homéopathie de façon régulière ou pas.
Plus d'un Français sur trois se soignent à l'homéopathie de façon régulière ou pas. © AFP - AMAURY BLIN / HANS LUCAS

Le remboursement de l'homéopathie, c’est bientôt fini ! Selon le JDD, Emmanuel Macron se rangerait derrière l’avis des experts de la Haute Autorité de Santé et de la ministre Agnès Buzyn, qui préconisent la fin de la prise en charge par l'Assurance maladie des granules blanches.

Le gouvernement réfléchit encore aux modalités du déremboursement

Toujours selon Le Journal du Dimanche, le gouvernement ferait des annonces dans les tous prochains jours et réfléchit aux modalités du déremboursement. Concrètement, deux options sont sur la table. 

Un déremboursement total avec un différé dans le temps, d'un an ou peut-être plus. Juste le temps pour Boiron, leader mondial du secteur de l'homéopathie, de se préparer à une éventuelle perte de revenus due à une possible baisse de consommation en France. 

Deuxième option, un déremboursement partiel des petites granules blanches. La Sécu rembourse aujourd'hui 30%. Le taux pourrait baisser à 15%. Mais cette solution a le désavantage de ne satisfaire personne. 

Et Bercy a un argument massue : le déremboursement total allégerait les finances de l'Assurance maladie de 127 millions d’euros chaque année. Loin d'être anecdotique alors que les comptes publics virent au rouge écarlate après les mesures concédées aux Gilets jaunes.