Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Hôpital d'Auxerre : "une centaine de postes" supprimés selon le directeur

-
Par , France Bleu Auxerre

Pascal Gouin, directeur de l'hôpital d'Auxerre, était l'invité de France Bleu Auxerre mardi 8 octobre. Pour réduire l'énorme déficit de l'établissement, il a annoncé des suppressions de postes et de lits.

Pascal Gouin, directeur de l'hôpital d'Auxerre
Pascal Gouin, directeur de l'hôpital d'Auxerre © Radio France - Alexandre Berthaud

Auxerre, France

Sept millions d'euros de déficit en 2019 : voilà les prévisions de la direction pour l'hôpital d'Auxerre. Depuis 2015, il perd de l'argent chaque année, notamment car il y a de moins en moins de patients, mais aussi car il manque 30 médecins à l'hôpital d'Auxerre, ce qui force l'établissement à embaucher des intérimaires. Pour "boucher" ce déficit, l'ARS (Agence Régionale de Santé), demande à l'établissement de se serrer la ceinture.

Réduire la voilure

Afin de faire ces économies, le directeur a donc annoncé ce matin la suppression d'une centaine de postes, qui vont s'ajouter aux 60 entre 2017 et 2019. "On va être sur une centaine de postes en moins, pas physiques, mais des départs non remplacés, des mutations non remplacées". Concernant les RTT, "on va revisiter l'accord", dit Pascal Gouin, "supprimer des jours de RTT je n'en suis pas sûr mais le temps de repas, qui était inclus dans le temps de travail effectif, sera remis en question"

Moins de lits, mais un hôpital "pas en danger"

En mai, 20 lits ont été supprimés, Pascal Gouin le rappelle et le justifie par la baisse du nombre de naissances ces dernières années à Auxerre. Baisse de personnels, de lits, manque de médecins, est-ce que ça signifie que l'hôpital meurt à petit feu ? "Certainement pas, l'hôpital d'Auxerre a un avenir, il recrute des médecins de grande valeur, ils représentent l'avenir, c'est pour eux qu'on doit rebâtir cet hôpital"

Les fournisseurs toujours pas payés : "ils le seront"

Globalement la dette fournisseur de l’hôpital d'Auxerre est de 18 millions d'euros, dont 5 millions encore sur 2018. "Ils seront payés, c'est certain, on les doit à de grands laboratoires, parce qu'on essaie de payer en premier les fournisseurs locaux, qui ont moins de trésorerie".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu