Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Hôpital d'Avranches : les enfants vont au bloc en voiture

-
Par , France Bleu Cotentin

L'hôpital d'Avranches vient de recevoir une petite voiture électrique. Elle sert à conduire les enfants au bloc opératoire ou pour un examen de radiologie, de manière plus ludique que dans un lit d'hôpital.

Dans le service pédiatrie de l'hôpital d'Avranches, les enfants peuvent désormais aller au bloc opératoire... en voiture !
Dans le service pédiatrie de l'hôpital d'Avranches, les enfants peuvent désormais aller au bloc opératoire... en voiture ! © Radio France - Lucie THUILLET

Avranches, France

Pédale, levier de vitesse, klaxon, radio, tout y est ! Cette petite voiture - pilotée par l'enfant lui-même ou télé-guidée par un soignant - est destinée aux enfants de 4 à 8 ans. Elle sert à les détresser avant une opération ou un examen.

C'est plus ludique que de partir au bloc opératoire dans un lit d'hôpital. Ca les rassure et ca détresse aussi - et surtout ! - parents, raconte Jacqueline Hernandez, auxiliaire puéricultrice qui, avec Laura Proux infirmière, est à l'origine de cette démarche.

Adèle, 7 ans, a testé la voiture dans les couloirs de l'hôpital d'Avranches - Radio France
Adèle, 7 ans, a testé la voiture dans les couloirs de l'hôpital d'Avranches © Radio France - Lucie THUILLET

L'équipe de pédiatrie de l'hôpital a reçu cette petite voiture en mai. Et en deux semaines d'utilisation, elle a déjà ses adeptes.

Au départ, il y avait de l'appréhension chez certains enfants car la voiture fait du bruit. Mais une fois qu'ils sont dedans... ils ne veulent plus en sortir pour faire l'examen ! Ca les soulage et j'ai même l'impression qu'ils guérissent plus vite, sourit Giovanni Favaretto, chef du service pédiatrie.

Elle est issue d'une opération de solidarité lancé par un Orléanais en janvier 2018 ,qui a déjà permis d'équiper 150 hôpitaux en France de ces petites voitures. Celle d'Avranches a été financée par un don du marionnettiste Yves Brunier, à qui l'on doit le célèbre Casimir.