Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Hôpital d'Orléans: les agents du service stérilisation sont en grève

lundi 9 novembre 2015 à 19:02 Par Eric Normand et François Guéroult, France Bleu Orléans

Les salariés du service de stérilisation du nouvel hôpital d'Orléans-La Source se mettent en grève ce lundi soir. Le transport du matériel est automatisé le jour mais pas la nuit. les syndicats refusent de l'assurer de 22 heures à 6 heures du matin. L'activité du bloc risque d'être perturbée.

Peut-être des perturbations dans les blocs opératoires
Peut-être des perturbations dans les blocs opératoires © Maxppp - Michel Viala

Orléans, France

Une nouvelle grève débute ce lundi soir à l'hôpital d'Orléans. Cette fois, c'est au service de stérilisation. Les 25 agents se disent sous tension. Le mouvement est lancé par tous les syndicats qui dénoncent le transport des matériels stérilisés vers les blocs opératoires. En journée, le système est automatisé mais la nuit, les agents vont devoir assurer manuellement l'acheminement du matériel.

Le rôle des agents est de préparer le matériel nécessaire aux opérations, une étape essentielle dans la prévention des infections nosocomiales. Dans le nouvel hôpital d'Orléans-La Source, le transport vers les salles d'opération s'effectue en journée à l'aide de robots, gérés par une société privée. Tout est automatique de 6 heures à 22 heures. L'hôpital utilise des coursiers la nuit qui viennent d'être supprimés. Du coup, les agents du service stérilisation vont devoir s'en charger. Ce que dénoncent les syndicats.

"Transporter des armoires qui font 200 kilos, descendre dans des couloirs au 2ème sous-sol, ce n'est pas possible car on n'est pas en sécurité."

La réaction de Delphine Sécrafi. Elle travaille au service de stérilisation.

La colère est d'autant plus vive qu'Orléans fait partie des trois hôpitaux de France à avoir obtenu une certification pour son service de stérilisation. La grève risque de perturber l'activité des blocs, même si les grévistes continueront de préparer le matériel pour les urgences vitales,* la réanimation et la maternité*.