Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hôpital de Bagnères-de-Bigorre : syndicalistes, élus et habitants s'inquiètent de la fermeture des urgences

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

La direction de l'hôpital de Bagnères-de-Bigorre, commune à celle de l'hôpital de Tarbes, a annoncé aux représentants du personnel et à la municipalité que les urgences de nuit seraient fermées cet été, faute de médecins urgentistes. Ils craignent qu'elles ne rouvrent pas à la rentrée.

La direction de l'hôpital a annoncé la fermeture des urgences la nuit cet été.
La direction de l'hôpital a annoncé la fermeture des urgences la nuit cet été. © Radio France - Manon Claverie

Le service des urgences de l'hôpital de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées) sera fermé, la nuit, cet été. La direction de l'hôpital, commune à celle de l'hôpital de Tarbes, l'a annoncé aux représentants du personnel et à la municipalité. Elle justifie cette décision par le manque de médecins urgentistes pour assurer la permanence de nuit.

Dans le centre de Bagnères-de-Bigorre, Pierre s'en inquiète : "J'ai déjà eu affaire aux urgences pour un problème oculaire, une de mes amies a été agressée et a pu être soignée sur place... nous avons trouvé cela indispensable !" Danielle abonde : "même pour une petite ville comme Bagnères, il est nécessaire d'avoir un service d'urgences. Je pense qu'il y a autre chose à faire que d'économiser sur la santé des gens !"

Les randonnées, les activités nautiques et la population vieillissante de la commune font que les occasions d'avoir des accidents sont démultipliées

Surtout que l'été, comme l'hiver, d'ailleurs, pour le ski, la population double dans la ville thermale avec l'arrivée des touristes. Aux urgences, Edwige, infirmière, voit passer du monde : "Les randonnées, les activités nautiques et la population vieillissante de la commune font que les occasions d'avoir des accidents sont démultipliées. Parfois, un problème survenu dans la journée peut se dégrader et nécessiter une prise en charge dans la nuit", assure-t-elle. 

D'autant plus que cette fermeture pour l'été fait craindre une fermeture définitive ensuite. "Je sais très bien comment cela va se terminer : après l'été on aura démontré que cela a fonctionné malgré le monde, alors cela ne rouvrira pas... regrette le maire de Bagnères-de-Bigorre, Claude Cazabat. Les hôpitaux de proximité sont un service à la population qu'il faut défendre ! Je pense quand même qu'avant de supprimer des services de santé, il y a d'autres choses dont on peut se passer."

Appel à mobilisation le 12 juin devant l'hôpital

Le médecin urgentiste de permanence la nuit est le seul qu'il est possible de consulter en cas de problème, sur tout le canton. "Nous n'avons pas de généraliste la nuit, à partir de 17 heures et jusqu'à 9 heures le matin", alerte Francis Cazalas, délégué syndical CGT à l'hôpital de Bagnères-de-Bigorre. De plus, "sans médecin urgentiste, le service rééducation de l'hôpital devra fermer puisque c'est la condition pour qu'il puisse se maintenir. Cela entraînerait la fermeture de 30 lits sur 120. C'est très grave !"

La CGT appelle la population à manifester devant l'hôpital le 12 juin. Claude Cazabat a contacté l'ARS Occitanie pour demander de maintenir les urgences de nuit à Bagnères cet été et la communauté de communes de Haute Bigorre a signé une motion contre cette fermeture. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess