Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Hôpital de Bastia : urgence au SAMU

-
Par , , France Bleu RCFM

Après les Urgences de l'Hôpital de Bastia en grève depuis plusieurs semaines - tout en assurant ses activités - et à l'instar de ce qui se passe sur le continent, le SAMU 2B devrait lui aussi entrer dans l'action ces prochains jours.

Les personnels du SAMU 2B dénoncent de mauvaises conditions de travail, des locaux exigus et un manque d'effectifs
Les personnels du SAMU 2B dénoncent de mauvaises conditions de travail, des locaux exigus et un manque d'effectifs © Radio France - Jean Pruneta

Corse, France

Alors qu'Agnès Buzyn, la Ministre de la Santé, doit annoncer de nouvelles mesures ce lundi après-midi pour la "refondation des urgences", 249 sites étaient en grève vendredi dernier selon le Collectif national « Inter urgences ».  Parmi eux, celui des Urgences de l'hôpital de Bastia où la situation est en train de s'aggraver plus encore puisque le SAMU 2B, à son tour, pourrait entrer en grève prochainement. Ce service ne tourne plus qu'avec une seule équipe de nuit au lieu de deux depuis le 2 septembre mais c'est aussi le cas en journée pour la fin du mois, voire en octobre.

« Un vrai danger pour la population ! »

C'est un véritable SOS que lancent aujourd'hui les personnels du SAMU 2B. La pénurie de médecins touche ce service vital d'intervention : une seule ligne d'intervention au lieu de deux, c'est d'une extrême gravité assure Sabine Renaud, infirmière urgentiste à Bastia depuis dix ans : «  J’ai l’impression qu’en fait les gens ne se rendent pas compte, c’est dangereux. Une ligne de SMUR qui ferme, si le médecin part en évacuation sanitaire et qu’on fait sortir un médecin des urgences, c’est un vrai danger pour la population, le médecin des urgences qui sort c’est un vrai souci dans la prise en charge du patient. »

A l’hôpital de Bastia, parfois la salle de repos fait office de bureau…  - Radio France
A l’hôpital de Bastia, parfois la salle de repos fait office de bureau… © Radio France - Jean Pruneta

Malgré la réglementation qui recommande deux lignes d'urgences H/24, malgré les fonds présents, le SAMU 2B est sur béquille aujourd’hui, souffrant, à l'instar de l'Hôpital tout entier, d'un problème d'attractivité souligne le médecin régulateur, Patrick Levy : « On est dans une loi de l’offre et de la demande où _les médecins vont là où ils sont le mieux_, où l’attractivité est la meilleure, la paie aussi. Nous avons eu quelques départs, on n’est pas sûrs qu’il n’y en ait pas d’autres… »

Une procédure d'urgence dégradée qui ajoute aux difficultés matérielles et morales des personnels, à l'image des ARM, les assistants de Régulation Médicale, autrement dit ceux qui vous accueillent au 15, le numéro d'urgence, comme Isabelle Muzy : « On fait un métier de plus en plus dur, usant, nous avons des décisions beaucoup plus lourdes et une responsabilité. Il arrive que le médecin régulateur soit très occupé en période estivale, il nous arrive de gérer l’urgence, on est vraiment un pauvre SAMU. »

Une procédure d'urgence dégradée qui ajoute aux difficultés matérielles et morales des personnels - Radio France
Une procédure d'urgence dégradée qui ajoute aux difficultés matérielles et morales des personnels © Radio France - Jean Pruneta

Une situation délicate à Bastia comme dans de nombreux hôpitaux du continent qui intervient alors qu'Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, doit annoncer son "plan d'actions pour la refondation des urgences" ce lundi. Des annonces qui interviennent elles-mêmes à la veille d'une assemblée générale et d'actions des grévistes des Urgences et du SAMU et d'une manifestation pour la défense des Hôpitaux, à l'appel de la CGT mercredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu