Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Hôpital de Cherbourg : le manque de personnel impacte les services durant les fêtes

-
Par , France Bleu Cotentin

La période des congés de fin d'année commence bien mal au Centre hospitalier du Cotentin. Faute de moyens humains, le service d'hospitalisation en oncologie a du fermer pour les fêtes.

La fermeture de 14 lits d'hospitalisation en oncologie a été très mal vécue par le personnel.
La fermeture de 14 lits d'hospitalisation en oncologie a été très mal vécue par le personnel. © Radio France - Pierre Coquelin

C'est jeudi 19 décembre, que le service d'hospitalisation de patients atteints d'un cancer a fermé ses portes. Les patients ont dû être renvoyés chez eux, ou transférés vers d'autres services, pour ceux dont l'état de santé est le plus préoccupant. 

Pour Sylvie Meriel, infirmière et responsable du syndicat FO du centre hospitalier, "c'est la conséquence directe du plan de restructuration de l'hôpital et du début du plan de suppression de 200 postes dans l'établissement". D'après la syndicaliste, depuis le mois d'octobre, le personnel a été réduit et les infirmiers et aide-soignants restants ont vu leurs conditions de travail se dégrader d'où une augmentation des arrêts maladie et, en conséquence, un manque d'agents aujourd'hui, en période de vacances, pour faire fonctionner tous les services. 

Une décision douloureuse à vivre.

Les 14 lits d'hospitalisation en oncologie ont donc été fermés pour 15 jours, pour libérer du personnel et le réaffecter dans d'autres services. "Une décision très douloureuse à vivre pour les professionnels qui s'occupent de patients pour certains en fin de vie. Le côté humain est très important". Certes, la plupart des patients restent malgré tout hospitalisés, "mais ils se retrouvent dans d'autres services, avec du personnel qu'ils ne connaissent pas", continue Sylvie Meriel. "Ca n'est pas bien moralement et _ça a été très mal vécu par les familles des personnes hospitalisées_". Quant aux infirmières et aide-soignants ainsi libérés, ils ont été affectés en pneumologie, en gastrologie ou encore en chirurgie, dans des spécialités et avec des patients qu'ils ne connaissent pas. Pour les syndicats, c'est aussi une dégradation de leurs conditions de travail. 

Ca coince dans les SMUR du Cotentin

La direction de l'hôpital n'a pas répondu à nos sollicitations, mais a fait savoir aux syndicats que cette situation est purement conjoncturelle, sans lien avec le plan de restructuration. Le manque de personnel, qui aboutit à la fermeture de l'hospitalisation en oncologie, est aussi la cause de la fermeture du centre de soins non programmés de Valognes, comme à chaque période de vacances scolaires. Il est aussi responsable de l'absence de SMUR dans le Nord Cotentin ce lundi 23 décembre. En effet, les deux Services mobiles d'urgence et de réanimation de Valognes et Cherbourg n'ont pu fonctionné dans la matinée. Un médecin intérimaire appelé en urgence a pu prendre son poste en début d'après-midi, et garantir finalement le fonctionnement du SMUR. Mais ce lundi soir, la direction a fait savoir qu'en l'absence de remplacements dans la longueur, le SMUR de Valognes sera finalement fermé du mardi 24 décembre à midi jusqu'au jeudi 26 décembre au matin, puis du vendredi 27 décembre jusqu'au lundi 31 décembre au matin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu