Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Hôpital de Die : le collectif de défense craint maintenant la fermeture des Urgences

mercredi 7 mars 2018 à 4:38 Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme Ardèche

Le collectif de défense de l'hôpital de Die, dans la Drôme, craint une fermeture des urgences faute de moyens et appelle à une nouvelle manifestation le 24 mars prochain. La direction de l'établissement dément et assure que le service des urgences restera ouvert de jour comme de nuit.

Le collectif de défense de l'hôpital de Die craint une fermeture des urgences la nuit, à partir du 1er avril.
Le collectif de défense de l'hôpital de Die craint une fermeture des urgences la nuit, à partir du 1er avril. © Radio France - Nathalie Rodrigues

Le collectif de défense de l'hôpital de Die, dans la Drôme, se mobilise à nouveau. Il appelle à une manifestation le samedi 24 mars à 10h devant la sous-préfecture de Die. Après la fermeture de la maternité et du service chirurgie en décembre dernier, il craint désormais une fermeture du service des urgences.

Le collectif craint une fermeture des urgences la nuit au 1er avril ?

Le collectif de défense de l'établissement craint une fermeture des urgences pendant la nuit, à partir du 1er avril. "Un médecin urgentiste s'en va le 1er avril, un autre compte aussi partir et un troisième est en arrêt pour plusieurs mois" explique Philippe Leeuwenberg, le président du collectif de défense de la maternité de Die. "A cause du manque d'effectifs le responsable du planning de garde ne peut plus assurer la programmation des urgences 24h/24".

"On ne peut pas attirer des médecins urgentistes dans un établissement qui est en train de s'écrouler !"

"L'agence régionale de santé nous avait promis un renforcement des urgences suite à la fermeture de la maternité et de la chirurgie mais les promesses de l'Etat ne sont pas tenues et on craint désormais une fermeture totale à long terme" explique Philippe Leeuwenberg.

La direction assure que les urgences resteront ouvertes 24h/24

La directrice par intérim du centre hospitalier de Valence, Crest et Die se veut rassurante. Stéphanie Pioch l'assure : "il n'y a pas de risque de fermeture des urgences de Die, de jour comme de nuit".

"Le fonctionnement 24h/24 des urgences de Die va perdurer"

"Nous avons déjà pris des mesures pour remplacer ces médecins et si besoin nous ferons appel à de l'intérim pour compenser ces départs d'urgentistes" assure Stéphanie Pioch.

La direction de l’hôpital de Die et l'Agence régionale de santé assurent que les promesses seront tenues. "L'arrivée du nouvel hélicoptère plus puissant et l'achat d'un scanner auront bien lieu mais il faut du temps". Aucune date précise n'a, pour le moment, été annoncée.