Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 2020-2021 : 12 mois avec le coronavirus qui ont changé nos vies

Hôpital de Metz : "Depuis un an, on a eu un seul jour avec zéro patient covid"

Journée spéciale pour nos "héros des territoires" sur France Bleu, ce mercredi, un an après le début de la crise du coronavirus. Retour sur la matinale spéciale en direct du CHR Metz-Thionville.

La directrice du CHR Metz-Thionville Marie-Odile Saillard explique : "Les médias s'intéressent aux blouses blanches, mais un hôpital fonctionne aussi avec des habits bleus et des habits verts, je vous remercie de leur rendre hommage aujourd'hui"
La directrice du CHR Metz-Thionville Marie-Odile Saillard explique : "Les médias s'intéressent aux blouses blanches, mais un hôpital fonctionne aussi avec des habits bleus et des habits verts, je vous remercie de leur rendre hommage aujourd'hui" © Radio France - Samuel Farget

France Bleu rend hommage aux héros mis en lumière depuis un an par cette épidémie de coronavirus, avec une matinale spéciale, en direct de l'hôpital. 

Marie-Odile Saillard, la directrice du CHR Metz-Thionville est revenue en direct sur son appel solennel à l'aide du 31 mars 2020, au plus fort de la première vague de coronavirus : "nous savions que nous basculions dans autre-chose. Ce moment a été déterminant". Elle ajoute :  "nous avons fait voler toutes les limites" au plus fort de l'épidémie, en augmentant chaque jour le nombre de lits.

On s'intéresse aux blouses blanches, mais un hôpital fonctionne aussi avec des habits bleus et des habits verts

Elle estime que grâce à la mobilisation de tous les services, "Nous avons évité de basculer dans quelque chose de très grave, qui était que nous risquions de ne pas prendre en charge certains patients, ce qui n'est pas arrivé".

Les équipes sont mises à rude épreuve, sans discontinuer : "On parle beaucoup des soignants, ajoute la directrice, mais en situation de crise tout change. On demande aux gens des choses qui ne sont pas dans leur mission, de faire plus. Je pense à la restauration, aux personnels qui ont été amenés à travailler de manière hors-norme, par exemple 24h d'affilée".

On est en permanence sur la ligne de crête

Sebastien Gette, Chef de la réanimation de l'hôpital Mercy précise : "La situation est toujours très tendue, depuis 5 mois on est en surcapacité, on est en permanence sur la ligne de crête". Il rappelle qu'en un an, l'hôpital a connu une seule journée sans aucun patient covid, au cœur de l'été. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Vous pouvez tuer le virus en 15 secondes en vous lavant les mains !

De son côté, Mathieu Llorens, le responsable du service hygiène hospitalière a rappelé que chaque service avait dû adopter de nouveaux protocoles. Il demande à chacun de porter le masque et rappelle l'importance du lavage de main : "Le virus peut rester 9h sur la peau humaine et en 15 secondes vous pouvez le tuer avec du gel hydroalcoolique, vous comprenez l'importance du lavage des mains !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess