Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Hôpital de Pau : "Nous ne soignons plus les patients dans les mêmes conditions qu'avant", selon les médecins

-
Par , France Bleu Béarn

L'hôpital de Pau, comme celui de Tarbes, répond à l'appel national à la grève, ce jeudi. Pour la première fois depuis longtemps, les médecins rejoignent le mouvement. France Bleu Béarn a reçu Ramuntxo Arotçarena, chef du service gastro-entérologie de l'hôpital de Pau.

Ramuntxo Arotçarena, chef du service gastroentérologie de l'hôpital de Pau, était l'invité de France Bleu Béarn ce jeudi 14 novembre.
Ramuntxo Arotçarena, chef du service gastroentérologie de l'hôpital de Pau, était l'invité de France Bleu Béarn ce jeudi 14 novembre. © Radio France - Sophie Peyridieu

Pau, France

"La situation de l'hôpital se dégrade de manière inexorable." Voilà le constat du chef du service gastro-entérologie de l'hôpital de Pau. Ramuntxo Arotçarena était l'invité de France Bleu Béarn, ce jeudi, à l'occasion de la grève nationale dans les hôpitaux. L'appel est suivi à Pau et à Tarbes. Tous les personnels hospitaliers dénoncent ce jour le manque de moyens humains et matériels. 

Un rassemblement est prévu à 10h30 au rond-point de l'autoroute à Pau. Les médecins se rassemblement également devant l'hôpital à 14 heures. À la même heure, un rassemblement est organisé devant l'hôpital de Tarbes. 

"La difficulté n'est pas entendue par nos dirigeants"

Première mobilisation des médecins depuis le début de l'année

Les deux tiers du personnel médical de l'hôpital de Pau étaient déclarés grévistes mercredi soir. 

"Ce sont en fait 800 millions d'euros d'économies demandées à l'hôpital public pour l'an prochain", calcule Ramuntxo Arotçarena, qui regrette "les belles paroles" de l'exécutif.

"La pression financière est quotidienne à l'hôpital"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu