Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hôpital du Blanc : des élus alertent sur une "situation dégradée et préoccupante"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

Dans un courrier adressé au directeur de l'Agence régionale de santé, des élus de l'Indre redoutent qu'il ne soit bientôt plus possible de consulter pour des problèmes cardiaques à l'hôpital du Blanc.

L'hôpital du Blanc dans l'Indre
L'hôpital du Blanc dans l'Indre © Radio France - Jérôme Collin

C'est une alerte qui est lancée par plusieurs élus du département de l'Indre. Un courrier envoyé au directeur de l'Agence régionale de santé évoque la situation à l'hôpital du Blanc. Un médecin doit quitter l'établissement à la mi-mai et les conséquences sont importantes. "Cela privera la population d'une offre de soins essentielle et vitale, à savoir la cardiologie", écrivent les élus dans ce courrier. La sénatrice LR Frédérique Gerbaud fait partie des signataires, tout comme le maire du Blanc Gilles Lherpinière ou encore Jean-Michel Mols, le président du comité de défense des usagers du site hospitalier du Blanc. 

Quelles solutions pour les patients en cardiologie ?

Ils s'inquiètent de la tension hospitalière sur le site de Châteauroux et du fonctionnement à flux tendu dans le service cardiologie. "En conséquence, le déploiement de cardiologues vers l'hôpital du Blanc semble totalement compromis à ce jour", est-il indiqué dans la lettre. Les élus rappellent l'isolement géographique du centre hospitalier, à 60 kilomètres de Châteauroux et de Poitiers. "Les patients se verront donc obligés d'effectuer de longues distances pour consulter, dans des conditions souvent difficiles, en particulier pour les plus fragiles d'entre eux, eu égard à leur état relevant de l'urgence", ajoutent-ils.

Les élus font part de leur inquiétude et demandent "qu'une solution puisse être trouvée dans les plus brefs délais afin d'assurer une offre de soins conforme aux engagements figurant sur le protocole de fusion signé en 2016 et répondant ainsi aux missions de service public que chaque citoyen est en droit d'attendre de l'hôpital public".

Déja, le 15 avril dernier, le député LR de l'Indre Nicolas Forissier, avait alerté l'ARS sur la situation de l'hopital du Blanc.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess