Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Hôpital du Mans : le service de réanimation néo-natale à son tour menacé de fermeture

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu
Le Mans, France

Deux semaines après la fermeture des quatre lits du service de réanimation pédiatrique du centre hospitalier du Mans (CHM), c'est désormais le service de réanimation néo-natale qui est menacé de fermeture. La direction cherche actuellement des praticiens pour combler le manque d'effectifs.

Le service de réanimation néo-natale va être en grande difficulté à partir du 1er mars.
Le service de réanimation néo-natale va être en grande difficulté à partir du 1er mars. © Radio France - Simon Soubieux

Cette annonce avait provoqué la colère de nombreux Sarthois : depuis le 1er janvier, les quatre lits qui composaient le service de réanimation pédiatrique du centre hospitalier du Mans (CHM) ont fermé. Depuis, les enfants entre trois mois et 15 ans sont dirigés vers les hôpitaux d'Angers ou encore de Tours pour être pris en charge. Ce lundi soir, lors de ses vœux, la direction a évoqué un autre service qui pourrait connaitre le même sort : le service de réanimation néo-natale. 

"On fait tout pour que ce service poursuive son activité" Olivier Bossard, directeur général du CHM

Deux médecins de ce service ont d'ores et déjà annoncé leurs départs d'ici deux mois. De six médecins aujourd'hui, ils ne seront plus que quatre à compter du 1er mars prochain. Pour un service qui accueille entre 290 et 300 nouveau-nés chaque année : "On fait tout pour que ce service poursuive son activité", assure Olivier Bossard, directeur général du centre hospitalier du Mans. "Notre problème, c'est de faire en sorte que nous ayons suffisamment de praticiens pour assurer les gardes sept jours sur sept, et 365 jours par an, car c'est un service qui fonctionne en permanence". 

Des renforts des hôpitaux voisins... et d'une clinique privée ? 

La direction de l'hôpital a donc contacté les équipes des CH(U) voisins, de Nantes, Angers ou encore Tours : "Nous voulons faire en sorte que des praticiens qui exercent dans ces établissements-là acceptent de réaliser des gardes ponctuellement". La direction du CHM a également contacté les équipes de la clinique du Tertre Rouge, du Mans, qui ont répondu favorablement à la demande : "J'ai bon espoir que nous parvenions à combler les gardes qui nous manquent à partir du premier mars.

Concernant le service de réanimation pédiatrique, fermé il y a deux semaines, la direction de l'hôpital l'a confirmé ce lundi soir : une réouverture n'est absolument pas envisagée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu